AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Mar 1 Nov - 23:40

Rappel du premier message :

Cette fois je m'étais levé de bonne heure, enfin tout est relatf, c'était tout juste 11h et pour une fois la surveillante ne viendra pas ou du moins je ne serais plus là. A moins qu'elle soit prête pour une chasse au rebelle elle n'avait pas vraiment de moyen de me trouver et encore moins ceux de m'obliger à aller en cours. Je passais par la cantine pour manger un petit quelque chose avant de sortir et de errer dans les couloirs sans trop savoir que faire pour une fois. La veille j'étais allé faire un peu de sport dans le gymnase et la vieille je m'étais entrainer au lancer de poignard dans un coin du jardin.

Malheureusement tandis que je marchais sans trop voir où j'allais je vis un professeur tourner au bout du couloir et marcher vers moi d'un pas décider. Je soupirai mais je continuai à avancer comme si de rien était le regard fixé au loin. Celui ci accéléra le pas et en un rien de temps se planta devant moi m'obligeant à m'arrêter. Il remit du bout de son index ses lunettes qui étaient surement entrain de tomber, cela lui donnait un petit air de looser. Je pus voir à son air qu'il était vraiment décidé, mais à quoi je ne savais pas.


Alors M. Walker, j'attends toujours votre dossier. Et comme je peux le constater vous ne l'avez pas sur vous tout comme vos affaires pour étudier. Vous allez donc me faire le plaisir de passer au bureau du directeur

Puis il fit un demi tour rapide et content de lui avant de partir le pas rapide. Bon j'allais y aller mais quand ? Cela restait un mystère pour lui mais aussi pour moi. Et puis de toute façon qu'allais dire le directeur, il sait très bien comment nous sommes, nous les rebelles donc je ne risquais pas grand chose. Bon beh tant qu'a faire quelque chose autant aller le voir au moins ce serait fait. Je repris ma marche et quand j'allais tourner à mon tour au bout du couloir pour aller à l'entrée, il eu un choc. Encore une fois quelqu'un venait de me percuter et sans trop savoir je me doutais bien de qui cela pouvait être. Après tout ce ne serait pas la première fois.

--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Mer 2 Mai - 12:54

Le bonheur de se promener. Je crois que Damon avait compris que je ne l'emmenais nulle part précisément. Alors, main dans la main, nous marchions sans but précis, juste pour le plaisir d'avoir la présence de l'autre près de soi. J'aurais voulu que le chemin soit sans limite...

Mais comme dans toute histoire, réelle ou fictive, un élément perturbateur vient pour ... perturber. Ça parait logique, mais des fois, on aimerait qu'il n'existe pas. Alors, sans que nous l'attendions, un jeune homme, un peu plus grand que moi interpella Damon. J'aurais pensé à une connaissance, mais vu ses paroles, il s'agissait plutôt d'un prétentieux sans cervelle. Il ne trouva rien d'autre à dire que "Rebelle de pacotilles" et "cruche".

J'avais appris avec le temps que l'ignorance était une meilleure vengeance que la violence. Une vertu que l'on apprend grâce à la patience et la persévérance. Je l'aurais volontiers mis en application, mais Damon ne m'en a pas laisser le temps. Il me dit de rester ici, il lâcha ma main et alla d'un pas déterminé vers l'interpelant. Je n'entendit pas ce qu'il pouvait lui dire. Je me disais surtout qu'il éviterait les problèmes et ne perdrais pas son temps avec une personne sans intérêt.

Or, je le vis, de sa tête de plus, qu'il se rapprochait un peu trop pour ne pas avoir d'idées violentes derrière la tête. Je vis juste sa main passer de l'épaule au cou de son adversaire. J'acceptais sans soucis son caractère rebelle, que j'appréciais, mais je n'aime pas le fait qu'il perdre contrôle de lui même. Alors, je rompais les paroles qu'il m'avait dit : "reste ici, je reviens.". J'avançais vers les deux hommes et posais ma main sur le poignet de Damon. Je sentis de la tension dans son bras, et son regard dépassait le noir total.

Quand il ressentit ma main, il perdit cette violence qui sortait de son corps. Je le vis me regarder, avec des yeux doux, mais surpris de me voir ici. alors, il regarda ma main, et lâcha la pression sur le cou du jeune. Celui-ci malaxa doucement sa peau puis me regarda. Je crois bien qu'il ne captait pas que je venais peut être de l’épargner d'un sale quart d'heure. alors, pour lui faire un peu peur à mon tour, je me mis devant Damon et adressa un regard remplis de haine :

- Acteur je suppose ? T'as de la chance que je n'ai pas mon katana, sinon tu seras déjà en rondelle, après avoir laissé Damon t'étrangler !


Ma main s'était accroché à sa chemise et la froissant bien et le plaquant bien contre le premier arbre qui m'était venu. Je n'aimais pas le fait qu'on m'insulte et encore moins qu'on insulte quelqu'un pour son groupe. J'aurais bien aimé rester là, à le tuer du regard, mais une crampe à la main me prit, alors je lâchais prise. Je me retournais brièvement, revenant vers Damon, mais cette fois-ci sans sourire. Je crois que j'avais laissé une petite partie de colère m'emporter. Je n'en étais pas fière. Ni trop de Damon non plus. La violence, ok, j'accepte, mais jusqu'à lui faire peur en mettant la main au cou.

Enfin, maintenant que l'orage était passé, je ne comptais pas stopper cette journée ici. Alors, reprenant la main de Damon, j'attendis qu'il reprenne ses esprits pour partir. En espérant juste que ce "moustic" derrière n'avait pas toute une bande de potes armés jusqu'aux dents, près à nous sauter dessus. Ça m'étonnerai, puis si ça arrivait, on courrais, comme nous savons si bien le faire. J'entendis juste mon vent gargouillé au fond de moi. Zut, j'avais oublié que je n'avais rien mangé...

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Mer 2 Mai - 17:09

Je crois que finalement ce n’était vraiment pas pour rien que je suis arrivé dans ce groupe de rebelle, il avait suffit à cet acteur de me provoquer sur Kenshi pour que mon sang froid ce transforme légèrement en noirceur. Jamais encore je n’avais réagi par rapport à quelqu’un mais cette fois cela avait été plus fort que moi. Il faut dire que je suis plutôt du genre à ignorer et passer outre mais cette fois c’était bien différent et finalement je n’avais pas résisté à m’approcher de lui.

Je m’étais penché à son oreille en posant ma main sur son épaule, puis je lui avais parlé de chose qu’il ne vaut mieux pas savoir et à partir de là il s’était mis à pâlir à vu d’œil. Au moins, la prochaine fois il s’abstiendrais de provoquer qui que ce soit. Puis sans que je me contienne ma main avait commencé à remonter vers sa clavicule puis sur sa gorge. Je ne m’étais pour autant mis à serrer mais au moins il sentait la menace qui la prochaine fois sera mise à exécution. Et cela je lui avais bien murmurer.

J’allais m’arrêter là quand je sentis tout d’un coup un autre contact sur mon poignet. Ce n’étais pas celui du provocateur, mais un touché plus doux, plus féminin il me semblait. Alors comprenant que ce n’était autre que Kenshi, ma main perdit toute force et autre pour devenir un simple contact, il n’y avait plus rien d’agressif dans ce geste (même si cela ne l’avait jamais été). Mon bras retomba contre mon corps et ma main retrouva sa place dans la poche qui avait toujours été sienne.

Je fus cependant surpris de la voir passer devant moi et se mettre entre lui et moi. Mais le plus surprenant ce fut qu’elle le menaça à son tour après avoir souligner le fait que je l’aurai surement étrangler. Kenshi l’empoigna même par la chemise et le coinça contre un arbre. Enfin elle le lâcha pour revenir vers moi, son regard était différent comme son sourire mais c’est aussi comme cela que je l’aimais je dois dire.

Bon je pense qu’elle n’était pas vraiment ok pour ce que je venais de faire mais si elle avait compris mon attention jamais elle ne m’en aurait voulu. Après tout c’est à cause de certains sentiments que cela m’avait poussé à presque perdre mon calme. Mais tandis que je la pensais en colère contre moi, elle repris ma main et se remis à marcher, je lui emboitais donc le pas. Mais alors qu’un silence s’installait j’entendis un très léger grognement de ventre surement celui de Kenshi.

Alors j’esquissais un sourire avant de l’entrainer vers une sorte de cafétéria étrange quasiment que fréquentée par des rebelles, puis je m’arrêtais à une table en extérieur avant de faire un clin d’œil à Kenshi et de la laisser à la table pour rentrer dans la cafétéria. Je me dirigeais jusqu’à la vendeuse.


Hey Damon !! Ca faisait longtemps ! Alors que te faut il ?


Salut Amalya, une crêpe au chocolat et deux cannettes de soda s'il te plait


J'espérais que Kenshi n'avait pas vu les derniers gestes d'Amalya envers moi car elle avait toujours la facheuse manie de m'embrasser la joue à chaque fois que l'on se voyait ainsi que de me faire un calin, je crois que jamais je ne la changerait. Une fois ma commande prête je retournais vers Kenshi et lui déposa la crêpe et une cannette devant elle avec un clin d’œil.

Bon ap’ …


--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Jeu 3 Mai - 17:49

Je crois bien que mon ventre avait fait plus de bruit que je ne le pensais. Damon esquissa un sourire sur ses lèvres. J'aimais bien ça. Alors, il m'entraina vers un endroit style cafèt', assez pleine de monde. Mais pas dehors. Il me laissa sur une table et partit avec un clin d’œil. Je savais que si je disais quelque chose, il me laisserait quand même là, pour aller me chercher à manger.

[color=darkred]J[/color]e ne vis pas avec qui il discutait, mais j'entendis seulement quelques brins de voix. Il était grand, et surtout, il était dans un endroit qu'il devait bien connaître. Remplis de rebelles en tous genres. Je sentais juste quelques regards posés sur moi avec curiosité. Il est vrai que je ne vis personne avec son uniforme, plutôt tous la clope au bec en train de discuté entre eux. J'aimais bien cet endroit, il était familier, avec une ambiance chaleureuse. Alors, je me mis à l'aise, au lieu d'être encore tendue de ce qui nous était arrivé tout à l'heure. Je ne put m'empêcher de me mettre en tailleur sur le banc de bois. Fâcheuse manie...

Je le vis revenir tranquillement, il me déposa une canette devant le nez ainsi qu'une assiette avec une crêpe au chocolat. Miam ! Mes yeux devaient pétiller, car s'il y avait bien une chose que j'adorais, c'était le chocolat. Je le remerciais d'un grand sourire. Je passais un doigt dedans. Mais je vis une chose qui me posait problème : sur la joue droite de Damon, une trace légère d'une rouge à lèvre noir. Je ne doutais pas de lui, mais une petite idée me vient en tête. Je commençais à manger mon délicieux plat, et je m'en mit plein les lèvres, et sans crier garde, j'allais les mettre sur l'autre joue de Damon. Une magnifique trace de chocolat apparu sur sa peau blanche.

Je retenus un léger rire puis ne put m'empêcher de sourire. J'avais aussi dû m'en mettre partout, mais ça, ce n'était pas un problème. Comment allait-il le prendre ? Très bonne question, mais je préférais ma marque à celle du rouge à lèvre noir. Mais trêve de bavardage, je m'étais décidé à entamer la conversation pour apprendre à le connaitre. Je savais aussi qu'il n'étais pas bavard, mais s'il ne voulait pas me répondre, il ne le ferai pas.

- J'ai jamais pensé à te demander lors de notre première rencontre, mais, Damon, c'est pas japonais comme prénom. Des origines ?

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Ven 4 Mai - 12:43


En parlant avec Amalya je pus constater que son style mi-rock mi-gothique n’avait pas change, elle portait aujourd’hui un pantalon en cuir noir plutôt moulant avec un haut bustier noir et rouge satiné par endroit. Sa chevelure était longue et d’un noir ébène impressionnant, seule chose qui contrastait était une mèche de cheveux rouge qui retombait souvent devant ses yeux. Ceci d’ailleurs était d’un bleu azur assez particulier, et je dois avouer que c’était la première chose que j’avais vu chez elle. Voilà maintenant quelques années que je la connaissais, son comportement vis à vis de moi avait toujours été le même, elle me protéger et me materner à moitié. Au début je résistais, j’esquivais ses câlins et ses embrassades mais cela faisait un moment que j’avais abandonné. Ce devait être une de mes seules amies si je puis dire. Je ne sais plus vraiment comment nous nous sommes rencontrés ni comment on en est arrive là mais je m’en moquais.

Bref après m’avoir tendus ma commande je lui fis un clin d’oeil mais avant de repartir vers la table où était encore assise Kenshi, je ne pus cette fois encore échapper au baiser d’Amalya sur ma pauvre joue. J’avais donc déposé la crêpe au chocolat et la cannette devant la jeune femme en arrivant et mettais assise devant elle de l’autre côté de la table. J’ouvris la mienne en regardant autour de nous les personnes qui se trouvaient présentes. Évidemment que des rebelles sans uniformes tout comme moi, nous n’étions pas adeptes de ce genre de vêtements et nous préférons rester tel que nous sommes. Et puis quoi de plus étonnant pour notre groupe ? J’avais mis une seule fois l’uniforme du pensionnat c’était quand je suis arrivé la première fois et que j’étais encore avec Elle. Mais les choses avait évolué et me voilà avec ma chemise blanche et mon pantalon noir, classique mais c’est ce que je préférais.

Je connaissais toutes les personnes ici présentes et toutes me connaissaient à leur tour, quoi que c’était différent dans ce sens là. Je ne parlais jamais de ma vie ou de mon histoire alors elles me connaissaient oui mais juste mon prénom, nom, classe quand j’y allais et ma personnalité en gros. Au bout d’un moment je me reconnectais à l’endroit où j’étais et je regardais Kenshi manger sa crêpe. Je bus une petite gorgée de ma cannette en la regardant faire. Au moins j’avais vu juste elle aimait ça, mais en même temps je n’avais jamais vu personne ne pas aimer cela. Alors qu’elle avait déjà entamer sa collation je pus voir qu’elle s’en était mis sur les lèvres. Dans son regard je pus constater qu’elle avait surement eu une idée, je ne savais pas si je devais m’attendre au pire ou non. Finalement j’aurais du me méfier car elle aussi déposa ses lèvres sur ma joue (l’autre que celle d’Amalya) et j’eus donc le droit à une sublime, je pensais, trace de chocolat sur ma peau.

Je me tournais donc vers la vitre de la cafeteria pour regarder l’étendu des dégâts, j’avais d’abord tourné la tête légèrement vers la gauche, il y avait oui une trace de lèvres mais surement pas du chocolat. Je retins un soupir en me disant que je n’avais pas remarqué le rouge à lèvres noir d’Amalya, j’espérais que Kenshi ne m’en voulait pas. Je m’essuyais donc les deux joues avec une serviette que j’avais pris au cas où à l’accueil. Je souris de manière amusé à Kenshi puis lui tendis une autre serviette. Alors qu’elle pris la serviette que je lui tendais, elle se mit à parler pour me poser une question visiblement. Kenshi énonça le fait que mon prénom n’était pas vraiment japonais, elle supposa donc que j’avais des origines.

Bien vu, je n’étais pas vraiment japonais de base, mais plutôt écossais, mes grands parents étaient une grande puissance japonaise pourtant mais ils avaient choisi de partir pour l’écosse pour trouver plus de tranquillité. Seulement leur fille unique épousa un grand Lord écossais et ils ne parvinrent pas à se faire oublier pour autant. Cela avait été très traité dans les médias de l’époque, l’union de deux familles très riches mais diamétralement opposé. Voilà en quelques sortes l’histoire de mes originse, malheureusement mon nom était trop connu pour que je puisse être anonyme que ce soit en Ecosse mais aussi au Japon car mes parents avaient décidé que je porterais les deux. Génial quoi, mais moi j’étais d’un autre avis alors je l’avais diminuer passant de Mc Walker Of Meiji pour en arriver à Walker. Il paraîtrait que Meiji était le nom d’un ascendant, qui était empereur du Japon mais je n’avais jamais verifié et je m’en moqué.


Mon père écossais et ma mère japonaise


D'ailleurs à mon plus grand ennuis ma carte d'identité montre toujours ce nom trop long et ridicule même si il fait preuve de respect auprès des gens, chose que je ne recherchais pas.


--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Ven 4 Mai - 20:43

(H-RP : je m'excuse d'avance pour mon manque d'inspi', si ça te vas pas, tu me dis, je changerais !)

Il ne l'avait pas mal prit, c'était déjà ça. Ma trace était jolie en plus ! Enfin, il me sourit après avoir comprit que j'avais eu une idée derrière la tête . Il avait prit la précaution d'attraper des serviettes en m'amenant ma crêpe : il avait bien fait. Il s'était tourné vers une vitre et avait sans doute put remarquer la deuxième trace de rouge à lèvre. Il m'avait aussi tendu une autre serviette, que j'utilisais pour enlever tout le chocolat.

Puis, il m'avait soigneusement répondu, comme il aime tant le faire, par une phrase courte, ne disant que le strict nécessaire. Un père écossais et une mère japonaise. Bref mais efficace. C'était son caractère, je l'aimais sans doute pour ça, mais d'un autre côté, il ne me facilitait pas la tâche. On allait pas rester là à se regarder dans le blanc des yeux, sans rien se dire alors que nous avons beaucoup à découvrir de l'autre.

Je terminais avec un bel appétit ma crêpe, et but quelques gorgées de mon soda. Le soleil était au rendez-vous, mieux que la dernière fois. Plus de vent, juste le bruit alentour des gens qui discutaient. On était bien ici, jamais je n'étais venue dans cet endroit, mais maintenant que je connaissais, je viendrais y faire un tour de temps en temps.

Je décidais de ne rien dire de plus. S'il ne voulait pas parler, je le comprenais. Pas contre, je vis derrière lui une chose que je n'aimais pas. Ils y avaient pourtant ici une majorité de rebelles, mais une équipe des sportifs avaient décidé de venir embêter le monde. Et oui, les machos du gymnase ne savaient jamais quoi faire avant leurs matchs, mais je ne pensais pas qu'ils auraient osé venir déranger les rebelles. J'en connaissais quelqu'un, ceux que je croisait quand je passais par le terrain de handball pour me rendre au dojo. Je ne les appréciais pas plus que ça, surtout ceux qui osaient venir jeter quelques regards dans les vestiaires féminines.

Ils étaient environ une quinzaine. Tous en tenues, on pouvait largement les voir de loin. Avec leurs pics de cheveux, leurs tonnes de gels et les démarches de "j'me la pète !". Bref, les mecs du club de sport. Ils vinrent s'installer sur les tables libre à l'extérieur. Suuuper, il ne manquait plus que ça. J'vais pas être tranquille. Le pire, c'est que les deux groupes ne pouvaient pas se voir. Entre rebelles et sportifs, en général, c'est pas la joie. Il y avait déjà des lancées de regard vif par-ci, par-là. Et il faut croire qu'il yen avait un qui ne pouvait pas voir Damon. Peut être avait-il eu de mauvais souvenir comme le dernier que nous avons croisé.

Instinctivement, ma main libre vint se porter au petit couteau accroché à un crochet de cuir, sous ma jupe d'uniforme. Sa tête me disait quelque chose, mais je n'arrivais pas à remettre l'endroit où il m'avait marqué... Ah ! Trouvé ! Quand j'avais vu le petit combat que Damon avait mené dans le gymnase, celui où le prétentieux c'était ramassé quelques bleus. Il m'avait croisé pour courir vers les toilettes, le nez en sang.

- Dis moi Damon, il y avait du monde la dernière fois dans le gymnase, lors de ton petit combat ?

Il faut croire que oui, car toute la petite bande de sportif commençait à scruter notre table. Et les copains ne devaient pas être extrêmement content de la raclée que c'était pris l'un d'eux...

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Sam 5 Mai - 13:54


Je me doutais que ma réponse n’était pas forcément évidente pour une réplique de la part de Kenshi mais je n’étais vraiment pas du genre à m’étendre sur des histoires de famille. De toute manière je me doutais bien qu’à un moment ou à un autre nous serions quoi nous dire mais pour l’instant présent je préférais siroter avec lenteur mon soda en la regardant de temps à autre. Je regardais aussi mes compatriotes qui bavardaient à leur tour, mon regard se posait dés fois à l’intérieur de la cafétéria. Il y avait toujours des gens ici mais ce lieu était toujours calme et tranquille malgré les préjugés des gens à trouver des rebelles en grande majorité, enfin uniquement quoi.

Au moment où je regardais la jeune fille finir sa crêpe je pus constater que le soleil était de la partie bien que je n’aimais pas vraiment cela. En général, celui ci fait des reflets bleus foncés dans mes cheveux ce qui me perturbait tout seul. Enfin bref, je finis ma cannette et la plia d’une simple pression de la main, une fois qu’elle eut trouvé une nouvelle forme, je la jeta d’un tir parfait dans une des poubelles extérieur. Après ce shoot, je pus entendre une connaissance me féliciter en riant, je ne lui répondis même pas par flemme.

Alors qu’un nuage solitaire passa devant le soleil j’entendis du raffut s’approcher du lieu dans lequel nous nous trouvions. Je n’avais juste à tourner le regard dans la vitre de la cafétéria pour voir le reflet de ceux qui arrivaient, et il me fût facile de constater que c’était un groupe de sportifs sans peur qui venait de débarquer dans notre domaine. Surement pour de la provocation comme ils aiment le faire, cela durait depuis toujours entre eux et nous, nous n’avons jamais compris pourquoi mais cela nous faisait parfois passer le temps alors bon. Ils s’assirent à des tables qu’ils avaient réunis à l’extérieur, je sentis que les regards avaient déjà commencé à s’échanger. Seulement j’en sentis un plus prononcé dans mon dos.

Je levais un sourcil d’un air totalement « j’en ai rien à faire » mais je vis que Kenshi fit un geste vers le dessous de la table je me demandais bien pourquoi mais je ne lui en fis guère part. Finalement celle ci me demanda si il y avait eu du monde dans le gymnase lors de mon dernier petit combat. J’essayais de me rappeler quand car je n’en avais déjà plus mémoire, il faut dire que ce genre d’incident ne me marque pas. Mais je me demandais bien comment elle avait pu le savoir, surement ce trouvait elle dans le vestiaires des filles pas très loin. Oh et puis je m’en fichais qu’elle l’ai vu ou non j’assumais. Je réfléchis encore.


Il me semble qu’il n’y avait pas beaucoup de personnes, juste quelque uns qui s’entrainaient


Mais j’allais lui demander pourquoi quand je sentis tous les regards ou presque ce tourner vers notre table alors je tournais la tête vers eux pour voir se qu’ils voulaient. D’après leur regard ils avaient bien un problème mais je ne voyais toujours pas lequel. Enfin jusqu’à ce que je reconnaisse celui que j’avais frappé dans le gymnase justement. Je comprenais décidément mieux leur problème, alors comme ça ils voulaient venger leur copain. Pas de chance pour eux, ce qu’ils ne savent pas c’est que nous aussi les rebelles sommes très fraternels


Ne t’inquiète pas il ne se passera rien


Je me levais donc et me tourna vers eux attendant qu’un de ces personnages se présentent à moi histoire de dire à voix haute le problème. Ce qui ne tarda pas. Justement ce fût mon adversaire la dernière fois qui vint à ma rencontre et tous ses amis se levèrent mais ne s’approchèrent pas. Décidément grave erreur de leur part. Les rebelles de notre confrérie se levèrent à leur tour, profitant de ce fait pour prouver notre soutient les uns envers les autres mais aussi pour s’amuser contre les sportifs. Pas de chance pour eux nous sommes beaucoup plus nombreux.


Tu vas voir ce que tu vas voir !


Voici la phrase que s’exclama mon adversaire en se jetant sur moi, mais alors que j’allais l’esquiver comme il me semble évident je vis une forme noire s’interposer entre nous et saisir le poing du sportif. C’est dingue, elle m’épatera toujours cette fille. C’était évidemment Amalya qui avait du tout voir depuis l’intérieur, et elle n’avait pas du se contenir en voyant qu’on s’approchait de moi. Elle me protègerais vraiment toujours quand elle le pouvait ? Je lui souris et mis une main sur son épaule pour l’écarter.


Laisse moi faire, je sais écraser une mouche seul


Elle me sourit de nouveau mais elle m’écouta pour une fois et recula. J’en profitais pour saisir le bras du sportif qui était encore surpris. Je le plia et lui tordis dans le dos de manière à l’immobiliser. Je regardais les autres sportifs d’un regard noir et sans équivoque, ce que les autres rebelles durent faire aussi car ils se mirent à reculer en ronchonnant. Je m’approchais de l’oreille de mon captif.


Grave erreur, tu n’aurais pas du la mettre en colère


Effectivement, mettre Amalya en colère équivalait à signer son arrêt de mort au pensionnat. Elle n’était pas du genre à s’énerver s’était très rare mais une fois fait, soit elle employait la force comme elle avait failli le faire soit c’était plutôt une réputation anéantit comme il risquait d’arriver. Les seules fois où je l’avais vu s’énerver c’était toujours quand j’étais plus ou moins dans des situations difficiles comme ici. Je le relâchais finalement en le poussant vers ses copains qui déguerpissaient déjà.

--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Dim 6 Mai - 10:25

D'après lui, il n'y avait pas grand monde lors de son dernier petit combat. Mais son adversaire avait tout une bande d'amis... Enfin, bref. Damon s'était levé, me rassurant en me disant que rien ne se passerait. Mais ça, s'est ce qu'il me disait. L'un d'eux le provoqua et allait se jeter sur lui quand je vis une jeune femme s’intercaler entre les deux. Elle était belle, possédait de long cheveux d'un noir profond, des vêtements de type gothique et un rouge à lèvre aussi obscure de ses habits. Le tilte ne se fit pas instinctivement, mais j'émis l'hypothèse que le baiser sur la joue de Damon, c'était le sien.

Elle semblait prête à défendre n'importe qui. Mais Damon mit sa main sur son épaule, avec douceur et lui sourit en disant qu'il pouvait régler ça. Sa façon de la regarder me dit beaucoup de chose. Je ne sais pas quels étaient les liens qu'ils pouvaient avoir... Bref, c'était leurs vies, mince ! Alors, après avoir repoussé la jeune femme, il avait empoigné son adversaire par le bras en l'immobilisant. Ce qu'il faisait, je m'en fichais un peu, mais par contre, je vis plusieurs sportifs me lancer des regards que je ne pouvait décrire. Ils me connaissaient, m'aimaient bien, mais ils semblaient étonnés que je sois ici, et surtout, que je ne les aide pas. Chacun sa merde !

Je les évitais du regard, gardant toujours une main sur mon couteau. C'était instinctif, je n'y pouvais rien. Alors, restant focalisée sur l'environnement, je vis que tous les rebelles s'étaient levés, tous solidaires au désordre que les autres faisaient. Je sentis d'un coup une main m'agripper le bras, avec force. Je me retournais et vit la jeune femme aux cheveux noirs. Ses yeux me regardaient tout en disant "T'es qui toi ? Qu'est-ce que tu fous là ?". Elle ne devait pas apprécier mon attitude. Je crois même qu'elle avait deviné que j'étais une sportive, comme les squatteurs. Je voulais me défaire de son emprise, mais elle avait de la force ! Alors, s'approchant de mon oreille, elle me murmura des mots que je n'ai pas du tout apprécier.

J'attrapais son bras qui me tenait. Elle avait un bracelet, une chaîne plus précisément. Alors, plus vite que l'éclaire, je dégainais mon couteau et vint le planter dans la table de bois. Ainsi, je la bloquais ici, l'emprisonnant avec son bracelet et mon couteau. Je ne suis pas du genre rancunière, mais ce qu'elle m'avait dit, je ne pouvais pas l'ignorer. Alors, sans faire attention à la fin de l'affrontement des autres, je partis, furieuse. Ma haine devait se voir dans mes yeux, car les sportifs que je croisais sur mon chemin s’écartait, tous, sans exception. Je ne pensais à rein d'autre qu'à ses mots, j'oubliais tout le reste. A cet instant, je n'avais qu'une envie : frapper quelque chose de toutes mes forces pour libérer ma rage !

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Dim 6 Mai - 11:51


Et bien voilà un problème de résolu plutôt rapidement sans trop de soucis si je puis dire. Les sportifs étaient entrain de déguerpirent et ils ne viendraient surement plus nous chercher d’ennuis avant un moment, cela allait surement leur servir de vaccin. Enfin tout allait bien jusqu’à ce que mon regard se pose sur Kenshi qui était entrain elle aussi de partir d’un pas plus que décider. Je me demandais bien si elle était du côté de ces sportifs de pacotilles ou si elle avait une tout autre raison.

En regardant un peu plus autour de moi, je vus Amalya coincée sur la table enchainée par son bracelet et un couteau passé dans la chaine de son bracelet. Je m’approchais d’elle rapidement pour l’aider et pour plus vite retrouver Kenshi. Je retirais le couteau puisque la jeune femme de la main gauche manquait un peu de force. En observant l’arme, j’avais déjà l’impression de l’avoir vu, je cherchais pendant quelques instants puis une image me revint en mémoire.

Je revenais quelques heures auparavant au moment où Kenshi m’avait mis au sol lors de notre combat et mon regard s’était arrêté sur une petite arme accrochée à sa cuisse. Cette arme était donc bien à elle. Je gardais le couteau avec moi et plongea mon regard dans celui d’Amalya, évidemment celui ci était pleins d’interrogations sur ce qui s’était passé ici. La jeune femme frottait un peu son poignet qui avait été contorsionné sous la position qu’il avait dû prendre. Elle dégagea ensuite une mèche de ses cheveux de devant ses yeux avant de me répondre.


Cette fille, qu’est ce qu’elle faisait là ? C’est une sportive ! Je le lui ai demandé mais elle n’a pas répondu alors je lui ai parlé tout bas, et elle a essayé de se défaire de mon emprise puis voilà mon poignet est resté coincé comme tu l’as vu.


Je soupirais doucement et me retourna pour aller retrouver Kenshi, je ne pouvais pas la laisser partir comme ça après ce qui venait de se passer. Je n’étais pas quelqu’un qui parlait beaucoup mais là je devrais surement faire un effort. Je marchais les mains dans les poches sur ses pas, je la voyais un peu plus loin sur le chemin alors j’accélérais la cadence. Je la rattrapais enfin, je me mis à marcher en silence à côté d’elle. Je me demandais ce qu’avait pu lui dire Amalya pour qu’elle soit dans cet état de colère, car je le voyais bien dans ses yeux qu’il y avait quelque chose.


Tu veux bien m’expliquer ?

Première fois que je lui posais une question sérieuse et que j’entamais en premier une conversation, je savais aussi qu’elle avait compris de quoi je parlais, des mots de la jeune femme gothique. J’espérais qu’elle me le dirait mais si pour ça elle devait s’énerver sur moi je l’acceptais aussi. Je crois que de toute manière j’accepterais tout ce qu’elle ferait.

--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Lun 7 Mai - 8:28

Je ne comptais pas m'arrêter, surtout pas maintenant.Mais je sentais bien que Damon n'allait pas me laisser partir comme ça. D'ailleurs, en parlant de lui, je le vis arrive près de moi. Il vint se mettre à mes côtés, en silence. J'aurais dû m'y attendre. Ça me surpris d'ailleurs car pour la première fois, il me posa une question.

- Tu veux bien m’expliquer ?


Oui, j'aimerais bien, mais ma rage est surement trop grande pour que j'arrive à parler sans m'énerver. Mais je devais pourtant lui parler, je ne pouvais pas ignorer son effort. Alors, je m'arrêtai, assez tendue...

- Elle m'a dit deux choses : "Nous, on aime pas vraiment les sportifs, alors t'as rien à faire là !". Et...


Ma gorge se serra. Pas de tristesse mais de haine. Cette femme que j'admirais pour son style m'avait interdit une chose qu'il m'est impossible d'éviter. J'évitais à tout prix le regard de Damon, je ne voulais pas le croiser. Il devait surement s'interroger sur la suite. Alors, j'inspirai profondément, essayant de me calmer :

- Et elle m'a aussi dit : "T'avises pas de tourner autour de Damon, sinon..."


Et là, j'avais dégainé mon couteau pour la coincée à la table de bois. Je crois qu'après, il connaissait la suite. Je ne sais ce qu'il avait fait avant de me rejoindre, ça m'était égal. Mes poings se serraient, mes articulations blanchissaient tellement je serrais fort. Je ne sais pas si on pouvait allez jusqu'à s'en faire saigner la paume avec les ongles. Ça devait être fort possible.

Je ne sais pas s'il comptait répondre quelque chose, mais moi, je voulais savoir qui était cette fille. La façon dont elle l'avait regardé, dont il lui avait sourit... Je n'étais pas jalouse, moi aussi j'ai des connaissances que j'apprécie énormément, mais ce qu'elle m'avait dit, je n'avais vraiment apprécié.

- C'est qui cette fille ?

Je ne comptais pas tourner autour du pot, ni l'aborder par quatre chemins différents. Si il avait quelque chose à me dire, il me le dirait s'il le souhaitait. Je connaissais un peu son caractère, et s'il ne disait rien, c'est qu'il avait une bonne raison. Alors, j'attendais sa réaction, sagement, en tentant d'évacuer la colère.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Mar 8 Mai - 12:20

Voilà désormais que j’étais à ses côtés je m’étais surpassé je dois dire pour avoir engager la conversation en premier et surtout par une question de ce genre. Je ne savais pas si elle allait me répondre ou non mais j’avais tout de meme essayer. Je gardais encore mes mains dans mes poches en attendant toujours aussi patiemment. Quelques personnes passèrent à côté de nous en nous regardant bizarrement chose que je ne comprenais pas, pour une fois il n’y avait rien d’extraordinaire. Finalement Kenshi s’arrêta et se tourna vers moi, elle avait vraiment l’air en colère, les mots d’Amalya n’avaient pas du être tendre.

Kenshi m’avoua donc qu’elle lui avait dit deux choses dont la première était que nous n’aimions pas les sportifs bon elle devait déjà s’en douter je pense. Alors j’attendais la deuxième chose pour comprend ce qui s’était passé pour la render de cette humeur là. Je ne comprenais pas encore pourquoi mais elle évitait mon regard ce qui me fis me poser beaucoup de question. J’entendis finalement ce que je ne voulais pas entendre, Amalya avait recommencer, elle lui avait “interdit” de tourner autour de moi en passant sous silence une menace.

Je vis bien que ces poings se serraient, je doutais que ce soit par tristesse mais plus par colère ou haine je dirai aussi. Alors encore une fois je me surpassais et lui pris la main pour essayer de la faire ce détendre, je ne voulais pas qu’elle se fasse mal. La jeune femme me demanda juste après qui était cette fille, je lui devais bien de lui expliquer après son comportement. Je regardais alors le ciel, je ne savais pas trop comment lui expliqué, tout avait été compliqué entre nous au début mais les choses c’étaient arrangées et pourtant il y avait toujours cette chose que je ne comprenais pas chez Amalya.


Elle s’appelle Amalya et elle est comme ma grande soeur …


Au fond c’était surement comme ça que je l’a voyais mais était-ce réciproque ? Oui je pensais. Bref, je pris Kenshi dans mes bras, car j’en avais envie tout simplement, j’espérais qu’elle n’allait pas s’écarter mais je ne pouvais être sur de rien. Je m’approchais de son oreille lentement.


Je suis désolé, elle a toujours été très protectrice


--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Jeu 10 Mai - 12:08

J'en pouvais plus, les secondes me paraissaient être une éternité. Le temps s'arrêta pourtant un peu quand il me prit les mains. La pression sur ma paume se stoppa, je ne sentais même plus ma main tellement j'avais serré les poings. Son contact était doux, deuxième exploit de sa part et à vrai dire, j'étais contente de ça. Pour une fois, quelqu'un était capable de me sauver du martyre moral que je m'affligeais dans ma haine.

- Elle s’appelle Amalya et elle est comme ma grande sœur …


Alors, surprise et choquée à la fois, je me rendis vite compte que j'avais fait une grosse connerie. Mes paroles avaient été plus cruelles que celles d'Amalya, j'avais parlé, sans modération de colère d'une personne qui devait lui être cher. Mon esprit changea de vision en un quart de seconde. Je réalisais que les paroles de la gothique avaient été normales, simples et sans absurdité. Pour elle, je n'étais qu'une sportive qui avait squatté la table à Damon. Elle ne pouvait pas savoir ce qui c'était passé.

Il me pris dans ses bras. A vrai dire, je pensais que c'était un rêve puis je ressentis encore son cœur battre, il chantait, comme tout à l'heure. Entourée de ses bras, collé à lui, ma colère fut chassé, expédiée en enfer. Et moi, et bien j'étais au paradis. C'est moi qui avait été cruelle, je n'avais pensé qu'à moi. L'égoïsme...

- Je suis désolé, elle a toujours été très protectrice.


Je comprenais parfaitement sa protection. si j'avais eu un frère ou une sœur, je crois que j'aurais fait pareil. Mais ça, on ne peut pas le comprendre quand on ne connait pas cette situation. Sa présence m'apaisait, c'était comme un remède contre la prise de tête. Peut être qu'il ne le savait. Je devrais lui dire un jours.

- Euh...Je devrais surement allez m'excuser, j'ai été méchante sur ce coup. Puis je pourrais récupérer mon cout...


J'allais m'enlever de ses bras mais je crois bien qu'il me maintenait ici. Et son regard disait que mes paroles n'étaient pas nécessaires. Lui n'avait pas eu besoin de parler pour me dire ça. Je m'étais tue alors, regardant encore ses yeux qui parlaient, sans mot. Puis, je vis une de ses mains se défèrent, partir dans son dos je crois. Mais qu'est-ce qu'il faisait ? alors, je sentis sa main remettre mon couteau à sa place. Le cuir était habitué à la forme du manche, et il glissait facilement sur la lame. Il avait prit soin de le garder avec lui, pouvant être un vrai danger dans les mains d'un inconnu.

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Damon Walker

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 24/10/2011

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Walker Damon 17 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Lun 9 Juil - 18:18

Je ne savais vraiment pas comment je me débrouille pour me retrouver dans de telles situations à chaque fois. Voilà que la première fille qui était entrée dans ma vie me protégeait comme si j’étais un gamin sans cervelle et insouciant. De ce fait j’étais dans cette situation délicate avec Kenshi, après tout c’était de ma faute, j’aurai peut être du lui dire avant que ce soit à elle ou Amalya. Mais il faut dire que je ne savais pas vraiment à quel stade nous en étions. Ahhhh mais que c’est compliqué les femmes. Je fermais donc les yeux quelques secondes pour recouvrer un esprit clair et net.

Lentement, alors qu’elle était encore dans mes bras, je sentais qu’elle aussi retrouvait un calme évident. Cela me rassura je dois dire et finalement Kenshi m’adressa la parole de nouveau ce qui finit de me rassurer. Dans ses paroles, elle évoquait le fait d’aller s’excuser auprès de la gothique qui m’était un temps soit peu importante. Et que de cette manière elle pourrait récupérer son arme. Seulement c’était sans compter sur le fait que je l’avais déjà fait.

D’ailleurs à la suite de ses paroles je lui repassais son couteau dans son étui de cuir. Je n’avais pas préféré le laisser emprisonnant Amalya et de plus à la porter de n’importe qui, ce n’était pas un jouet. Je la gardais encore un peu contre moi mais ne sachant trop ce que elle désirait je la libérais et fis quelques pas en arrière. Je remis mes mains dans mes poches et regarde au loin. Finalement j’étais pris de doute, peut être que je m’attachais un peu trop à elle alors que cela ne faisait pas si longtemps que je la connaissais. C’était peut être une erreur, il faut dire que cela ne m’était jamais arriver non plus. Evidement, extérieurement aucune émotion ne transparaissait sur mon visage ou dans mon attitude.

Une brise de vent passa, soulevant nos cheveux dans un ballet aérien des plus harmonieux et dans cet instant je fis un pas. Un pas vers la droite, puis un deuxième je me retrouvais presque dos à elle à regarder l’horizon sans trop savoir que faire. Mes idées s’embrouillèrent dans une cacophonie assourdissante tel un chaos et pourtant, personne n’aurait pu l’imaginer. Mes yeux eux aussi se perdirent dans la vague, et une seule pensée réussit à surgir de cet état second « que faire ? », peut être partir, peut être essayer de penser loin d’elle, peut être même que je l’ennuyais et que se serai un soulagement pour elle. J’étais sur le point de partir …

--------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshi Takara
La Peluche Officielle
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 23

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Kenshi Takara, 17 ans
Talents~:
Classe: Gloire

MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   Mar 10 Juil - 19:06

Il me libéra un peu après m'avoir redonné mon couteau. Il semblait... ailleurs, je ne sais pas trop en fait. Il recula un peu, faisant quelques pas en arrière. Ce moment avait été agréable, plein de quiétude. Mais je sentais qu'au fond, il y avait un soucis. Je ne peux pas l'expliquer, je n'y arrive pas, mais je le sentais, c'est tout. Son regard se perdit au loin, comme ça pouvait lui arriver souvent. Ses mains dans les poches, son expression habituelle revint à la charge. La possibilité d'y lire une émotion était impossible.

Alors, je repensais, à toute ma vie, tous ces moments d'émotion que j'avais eu, ceux de joie et de tristesse, de colère ou de peur. Pourquoi je repensais à ça ? Je ne sais pas. Peut être parce que ce jeune homme incompréhensible avait réveillé ses souvenirs. Cela faisait peu de temps que l'on se connaissait. Nous n'avions pas tisser de liens, ni appris à ce connaître. On avait juste vécu chaque instants avec mes boulettes et ses silences. Ma raison aurait dit "que ça va trop vite", mon esprit de liberté m'aurait dit "de profiter de l'instant et de ne pas penser aux conséquences". Mais le choix était bien trop compliqué pour le moment.

Puis, je le vis bouger, parmi un flou torrentiel de mon esprit. Je n'entendis même pas ses pas feutrés sur le sol, le vent les camouflait. Une douce brise, comme celle qui chauffent les cœurs ou les refroidit, celle qui passe pour faire jolie, ou faire voler les cheveux. Je crois que je m'étais déconnectée du monde réel. Je sentis juste la présence de Damon derrière moi, quasi dos à dos. En fait, j'avais l'impression de pouvoir entendre son cœur, son esprit, mais surtout l'atmosphère pesante qui régnait. Il le savait aussi bien que moi, nous allions trop vite,nous pensions que l'amour était aussi facile que de lacer ses chaussures, mais au fond de nous, il ne s'agit que d'un chemin escarpé, risquant de nous faire glisser dans un monde étrange.

Depuis le peu de temps que l'on se fréquentait, j'avais quand même réussi à connaître ses réactions. Nous n'étions pas pareil, assez différent, mais nos pensées étaient parfois sur la même longueur d'onde. Alors, avant qu'il ne parte dans un horizon qui l'attirait tel un aimant, je vins déposer aussi doucement que possible mes lèvres sur les siennes, en espérant que sa réflexion serait la meilleure pour son avenir, et peut être pour le notre. Je laissais alors un sourire pendu à mon visage, léger mais assez visible, puis je repris mon chemin, vers d'autres endroits où je pourrais m'installer avec mon livre de poésie.

Nous avions besoin de penser loin l'un de l'autre. Le destin suivrait son chemin comme il le devait.


FIN RP

--------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirationaruto.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle journée !! 2ème partie (PV Kenshi) TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]
» LES FLEURS DE L' ARREE - 2ème partie
» Un chasseur sachant chasser (2ème partie) (A P. DiVeneris)
» [Mission Récupération 2ème partie]A la poursuite d'une ombre (Renan - Erika)
» Évent [2ème partie!] [PV: la tribu des hurleurs et le clan de la brise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: PENSIONNAT :: Entrée & Cour-