AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sara J.H. Ashford
¤ Annoying Flower ~
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 21
Localisation : Là où les chaises volent ~

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Ashford Juliet Sara | 16 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   Lun 31 Oct - 6:48

¤ Image à venir ~

« Ce matin, un colis était arrivé. Un colis que j'attendais depuis déjà une semaine, pour une occasion... spéciale. Tout d'abord, cela avait commencé avec cet événement organisé par la pension, pour Halloween, ce « Survival Test », comme on l'avait appelé. Ensuite, il y avait eu Akira... ce garçon dont j'étais devenue quasi-dépendante. Jamais je ne pourrais l'avouer en public, fierté oblige, mais quand j'y repensais, il fallait me rendre à l'évidence, il était devenu depuis le temps une véritable drogue, à proprement parler. Depuis toujours, j'avais manipulé les autres, mais avec lui c'était différent, puisqu'il avait les commandes de tous mes gestes en mains, et qu'avec de petites phrases, de petits gestes et un regard à faire fondre un iceberg, il parvenait à me faire craquer. Parfois, j'avais vraiment envie de me tuer. Pour continuer sur les explications, Akira avait, comme tous les autres pensionnaires, eu vent de cette idée du corps enseignant, et son tempérament naturellement combattif avait pris cela pour un défi de plus à relever. Sauf que, faire ces épreuves de survie seul aurait été trop facile pour nous, prodiges, alors les adultes avaient imposé la magnifique règle suivante : « Les épreuves ne se dérouleront que par couple. ». Forcément, il fallait s'y attendre, avec un Directeur pareil !
Puisque j'étais toujours la première fille -enfin, j'y songeais depuis un moment- qui venait en tête à Akira lorsqu'il voyait le mot « couple », il était venu me voir et m'avait proposé d'y aller avec lui. Artiste jusqu'au bout, je n'étais pas très à l'aise dans la matière physique -c'était obligé, les profs allaient nous faire suer- je lui avais dit que ce Survival Test se déroulerait sans moi. Évidemment, Akira avait su trouver les mots adéquats pour m'entraîner dans sa course folle, affirmant que plein de filles se jetteraient à ses pieds s'il proposait de faire cet événement en sa compagnie, sous-entendant par la même occasion que la soirée ne s'arrêterait pas au Survival Test. Ce fut donc avec une chaise qui vola dans la salle de classe que j'acceptai sa proposition, incapable de partager mon blondinet attitré avec une autre fille. Possessive et jalouse... oui, et alors ?!

Le colis en question contenait une tenue que j'avais dessinée une semaine auparavant, et envoyée illico à l'adresse de mes parents avec pour ordre de me la concevoir avant aujourd'hui. Je l'avais ouvert et avait par la même occasion découvert avec joie le magnifique enseble de sorcière vaudou que je m'étais dessinée pour moi et moi toute seule. En regardant attentivement, je le demandais si je n'étais pas complètement bourrée en dessinant cette tenue. Non mais, tout était bon pour jouer dans le coté provocant ! Un corset à lacets, pour bien commencer, décolleté comme tous ses congénères, rouge sang et noir, pour bien jouer dans la provocation... si jamais Akira osait poser ses sales pattes sur l'un des fils qui retenait le haut, je l'étriperais sur place.. Ensuite, il y avait ce short noir... qui donnait une impression de boxer tant il était court. Il y avait, pour compléter, une sorte de voile rouge accroché à un fil, que je devais mettre par dessus mon short afin de donner un peu de style... un simple morceau de tissu couleur rouge métallique, qui cachait au moins la moitié d'une de mes jambes, c'était déjà ça. Pour terminer, des bottes noires, un chapeau pointu et une ceinture où étaient accrochées des fioles décoratives. Une tenue légère et estivale, comme je les aimais. Lorsque j'avais dessiné ça, j'avais songé à mon confort personnel, moi qui adorait être libre de mouvements sans avoir de vêtements pour les entraver, mais je n'avais en aucun cas pensé à la météo. J'allais crever de froid dans cette tenue, c'était évident. Cependant, il était trop tard maintenant pour faire demi-tour, et j'allais me contenter de cette jolie tenue.
La journée s'était ensuite résumée à deux choses: dessiner et dormir. Il n'y avait pas grand chose à faire, les cours ayant été stoppés pour les préparatifs, je n'avais personne à embêter. Il était maintenant pas loin de vingt-et-une heure, et j'étais assise sur mon lit, feuilletant ma pochette de dessin remplie aujourd'hui. Mon inspiration n'avait tourné qu'autour d'Halloween, puisque mes dessins étaient principalement des citrouilles, des maisons hantées, des fantômes, vampires, loups garous et autres choses dans le même genre. Décidément, j'avais beau paraitre décontractée, j'étais horriblement frustrée. Lorsque tout eut été passé en revue, je me mis au travail et commençai alors ma toilette. Je pris une douche, et pourtant encore de chaleur, j'en pris une deuxième, puis une troisième, avant de m'arrêter là, pour entreprendre un séchage complet, cheveux en prime. Ces derniers avaient décidé de me faire la misère ce soir, car leur ondulation avait viré au bouclé, faute d'humidité, et je renonçait à les dompter au bout d'une demi-heure. Je pris alors une autre douche, et me séchai à nouveau. Je remis en place les bouclettes et retournai dans ma chambre, encore en serviette, le temps de me maquiller un peu. Généralement, je ne le faisais pas, mais c'était une sorte de fête alors pourquoi pas ? Crayon, mascara, eye-liner et fard à paupière, puis un peu de gloss pour relever le tout. Après plusieurs essais qui ne me convenaient pas, je trouvai enfin un maquillage discret mais efficace, et regardai l'heure. Vingt trois heures, déjà. Le temps passait rudement vite, mine de rien.
Il ne me restait plus qu'à enfiler ma tenue, et le tour serait joué ! Lorsque ce fut fait, je tournai sur moi-même devant la classe. Hum... un peu court mais pas mal... Vraiment pas mal. Je notai dans un coin de ma tête que le rouge sang m'allait bien et mît deux trois gouttes de parfum, machinalement. Même moi, je ne comprenais pas pourquoi je me faisais si belle, sachant que j'allais tout déchirer durant le Survival Test. Stupide, évidemment. Il me restait maintenant trois bons quarts d'heure, que je passai à me dessiner dans cette tenue, pour immortaliser un peu. Je n'avais pas pris l'initiatve de demander à Kira en quoi il se déguiserait, et songeait à la surprise qu'il allait faire. Je me doutais bien qu'il n'allait pas jouer sur un costume simple, et qu'il allait tout faire pour mettre en valeur ses atouts physiques... la soirée allait s'annoncer bien palpitante...

Minuit moins le quart; je décidai de me rendre dans la forêt, après avoir finalisé un peu les couleurs. Je posai le tout négligemment sur le bureau et sortit de la chambre. Maintenant, reculer serait abandonner tous ces efforts, alors je n'avais plus vraiment le choix.
En marchant en direction de la forêt, je vis des pensionnaires faire de même, mais impossible de reconnaitre qui que ce soit ! Je me doutais bien que leurs costumes leur avait demandé du travail, mais j'étais fière du mien sur lequel j'avais passée trois bons jours avant de l'envoyer. Me pavanant dans cet excentrique déguisement de sorcière, je patientai à l'orée de la forêt, le temps que mon partenaire n'arrive. C'était lui qui devait apporter la corde qui nous relierait durant la totalité du parcours, d'après ce que j'avais compris, et cette perspective m'enchantait assez, moi qui avait une peur bleue de la solitude, au moins je serais sûre de ne jamais perdre Kira. D'ailleurs, je ne voyais pas ce dernier, et alors que tous les duos s'engageaient dans le labyrinthe, je me rendis compte que j'étais seule. Une légère brise souffla, donnant un aspect encore plus terrifiant à cette forêt plongée dans le noir. Je commençais déjà à trembler, et entendre des bruits de pas derrière moi ne me rassura guère.

— Kira... ? réussis-je à articuler. Si c'est toi, je te jure que c'est pas drôle !

Les bruits de pas semblèrent se rapprocher. La, sérieusement, je devais offrir un spectacle assez médiocre, les bras croisés pour me protéger du froid et tremblante comme une feuille. Je me retournai vivement et aperçut une ombre approchant dans ma direction. C'en était trop, je ne sus retenir un cru effroyable, qui l'aurait valu une place dans un film d'horreur, indéniablement. Je me recroquevillai sur moi-même, les mains sur les oreilles et accroupie au sol. Oui, la Sara forte et combative avait laissé place à son coté effrayé... si j'avais su remonter le temps, je l'aurais fait sans hésiter. Une main se posa alors sur ma tête, et je vis alors le visage souriant d'Akira au-dessus de moi, et d'un seul coup, je me sentis... rassurée. Je me relevai lentement et me tournai vers la forêt, comme si de rien était. Kira m'avait déjà vue de nombreuses fois ainsi, morte de peur, mais j'avais toujours aussi honte de mon comportement puérile, après. Je tendis le bras dans sa direction et m'exclamai d'un air plus assuré que quelques minutes auparavant.

— Même si on s'accroche pas, tu me laisserais plus toute seule, hein ?

Sérieusement, il allait me rendre folle. »

--------------

.:Sienna:.

RPs with: Akira ♥️ Akira { Évent ♦️ Kenshi&Aleksander ♣️ Aika & co ♠️
{ 1 rose de Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Akira Black'Jack

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/10/2011

MessageSujet: Re: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   Lun 31 Oct - 21:54

{ Nuit d'Enfers au Paradis.
Sara && Akira ♪


La pension prodiges était bel et bien un véritable défi pour Akira. Depuis qu'il est là, il a affronté bien nombre de personnes et a fricoté avec bien nombres de jolies filles. Les professeurs le connaissent déjà, pourquoi ? Parce que son duo avec Sara J. Ashford est simplement connu partout où il passe. C'est vrai quoi ! Toujours à se battre, on les remarque facilement. Les classes sont souvent en bazar après leurs passages. Entre les chaises, les livres, les stylos, les tables qui volaient dans les salles de classes... Forcément on avait entendu parlé d'eux. Entre une fille capricieuse qui a tout le monde à ses moindres désirs et un garçon prétentieux qui fait succomber n'importe quelle demoiselle, forcement ils n'allaient pas rester distraient bien longtemps. En plus de ça, Akira fesait tout pour ce faire remarquer, c'est dans sa nature. Il est quelqu'un de vantard, prétentieux, arrogant et attirant, qu'on le remarque est donc tout ce qu'il a de plus normal. Enfin ce n'est pas important.

En ce jour d'Halloween, il adora tout simplement le pensionnat. Non seulement les cours avaient été annulés pour les préparatifs, mais en plus il avait le droit ce soir à un véritable défi à relever. Le "Survival Test", rien que le nom l'avait interpellé. En l'entendant, cela sonna comme un défi qu'il se devait de relever et plus encore quand il entendit "Cela se fait par couple" tout de suite il avait pensé à la belle rouquine capricieuse. C'était tellement évidement, tout de suite quand on parlait de 'couples' ou de 'duos', il pensait à elle. Si bien qu'il était directement partit la voir pour lui demander et malheureusement pour lui elle avait catégoriquement refusé. Néanmoins, le petit blond sait quoi faire avec elle, il connait la moindre de ses réactions et il s'en était servi à la perfection. Il avait terminé en ajoutant qu'il irait voir les autres filles et qu'elles se jetteraient toutes à ses pieds pour l'accompagner. Il ne s'était pas privé pour rajouter un sous-entendu qui dirait que cela ne s'arrêterait pas au parcours avec la fille qui fera le test avec lui. Comme prévu cela avait son effet et c'est au quart de tour qu'elle avait réagit, en acceptant tout en lui balançant une chaise dans la figure. Heureusement que sa silhouette est musclé et qu'il parvient à esquiver et résister à de forts coups, sinon cela ferait très longtemps qu'il serait parti à l'hôpital avec tous ce qu'il se prenait dans la figure. Sara était bien la seule à qui il laissait faire autant, un gars lui ferait ça, il réglerait vite fait le problème. Le combat c'est son domaine ! Il est impulsif et réagira toujours comme ça.

Il s'était levé tôt le matin, bien qu'une grasse matinée n'aurait pas été de tout refus. Pourtant il avait lui-même mis son réveil, comme chaque jour où il n'a pas cours. Il ne se lava pas et vous allez vite comprendre pourquoi, il mis un short et un débardeur simple pour le sport. Il descendit vers les terrains de la pension et y fit son sport habituel. Il y passa la matinée, car il le pouvait... Toujours aux bouts de ses limites, on le voyait suer, mais c'est tout ce qu'il y a de plus normal pour un sportif comme lui. Après ça, il prit un simple sandwich et se reposa dans le parc, seul à l'ombre et songea à la soirée qui l'attendait. Il sera seul avec sa rouquine, que demander de mieux ? Et en plus de ça, il sera dans son élément... Le défi. Elle promettait d'être super et il le savait. Il fit une courte sieste où il pensa à plusieurs choses et les deux choses principales de son rêve fut Sara, mais aussi son frère qu'il avait perdu. C'est le genre de rêve douloureux et doux à la fois, on ne sait jamais comment y réagir. C'est troublé qu'il ouvrit les yeux, il était trempé car un pote lui avait balancer un sceau sur le visage.

- Hey mec, tu as vu l'heure ? Tu compte pas faire attendre Sara quand même, petit vantard !

Sans commentaire, il se leva et partit en direction de sa chambre. Beaucoup de garçons l'enviaient de s'entendre aussi bien avec la rouquine et d'en être aussi proche. Il s'en vantait, mais il en était plus content qu'autre chose. Ça lui prouvait une fois de plus qu'elle était tout simplement à lui et c'était ce qui comptait. Une fois dans sa chambre, il pris une douche d'eau froide pour ce remettre entièrement de ce rêve agité et sortit au bout d'une bonne demi-heure. Il avait un costume des plus... Particulier. Il avait décider de venir en loup-garou... Pour son côté féroce. Non, je blague juste parce que le style fantôme c'était pas son truc et que le suceur de sang était trop connu, quant à la citrouille non merci... Enfin bref, seul le loup-garou l'attirait. La domestique qui s'occupait de lui quand il était au collège lui envoya un colis où se trouvait le costume qu'il porterait. Elle était devenue riche en s'occupant de ce gosse et continuait de 'veiller' sur lui, tel une mère sur son enfant. Il aurait préféré une tenue créée par sa Sara, mais n'avait pas pensé à lui demander. Elle qui s'occupe de désigner les vêtements pour les entreprises de ses parents. Donc, dans le paquet se trouvait son costume, enfin il le découvrit avec amusement. Il l'enfila et alla devant le miroir pour le rendu final : Des mitaines à rayures noires et roux-marrons tel les poils d'un renard-loup qui lui arrivaient au-dessus des coudes, un short noir avec des multiples ceintures dans les tons d'Halloween, de longues chaussettes identiques aux mitaines, des bottes noires comme celles des militaires mais dans un style plus classe, pour le haut il n'y en avait pas. Son torse ne serait que couvert de deux lanières avec des espèces de clous dessus, positionnées en croix. Un collier identique à ce qu'il y avait sur son torse et pour finir... Des oreilles et une queue, tout ça en fourrure. Pour aller avec son déguisement il se maquilla, mais pour cela il demanda à une fille, car ce n'était son style de se barbouiller le visage de maquillage. Pas question de demander à Sara, elle aurait la surprise et puis c'est un peu gênant même pour ce garçon qui enchaîne connerie sur connerie. La fille en question lui mis du crayon, et c'est difficile de maquiller quelqu'un quand celui-ci n'arrête pas de bouger, du coup plus d'une fois il l'avait reçut dans l'oeil ! Je vous jure... Qu'est-ce qu'on fait pas pour une soirée. Il se contenta juste du mascara et du crayon, chose qui fit ressortir ses yeux à merveille ! Il n'avait pas besoin de lentilles, ses yeux étaient de nature identique à ceux des renards. Enfin l'impression donnait cet effet, alors le costume était parfait. Il mit aussi de fausses canines plus aiguisées, pas en tant que vampire mais on sait tous que les animaux -du moins les loups- ont les canines plus fines et pointues. Ses cheveux et ses oreilles collaient parfaitement, si bien qu'on n'avait pas l'impression que ce n'était qu'un gadget.

Il était fin prêt et se rendit sur les lieux du parcours. Pour ne pas perdre de temps, en attendant sa belle, il partit lire les épreuves, les panneaux à suivre, les règles et surtout il parti chercher la corde qui les lieraient tous les deux. Quand il vit les épreuves, la connaissant il reconnu les étapes qui seraient plus dures pour elle que les autres, mais aussi celles qu'il n'aimait pas. Enfin il fallait bien avouer que les épreuves du dirlo lui allait à la perfection. Une fois tout ça récupéré et lu, il alla plus prêt de l'entrée, du départ. Il chercha du regard sa partenaire de ce soir et il la trouva, tremblante, terrorisée... Plus d'une fois il l'avait vu ainsi, elle était peut-être forte, mais il était très facile de l'effrayer. Il l'avait trouvé car elle avait poussé un cri de peur, c'est souriant qu'il arriva près d'elle et posa sa main sur sa tête, pour la rassurer. Il n'eut pas le temps de la contempler, de la regarder ou même de parler qu'elle se releva et lui tourna le dos. Elle avait honte comme à chaque fois et cela lui agrandi le sourire. Elle tendit le bras vers lui.

« - Même si on s'accroche pas, tu me laisserais plus toute seule, hein ? »

Il ne lui répondit pas tout de suite et se contenta de la regarder. Elle était magnifique et sexy à la fois, ce qui plaisait tout de suite au blond ! Cette tenue était vraiment dans ses goûts, il pouvait contempler le corps de sa belle Sara. Elle allait avoir froid comme ça, mais lui non plus n'était pas du tout couvert alors il lui prit le bras et s'approcha d'elle assez près pour qu'ils soient en contact. Et tout en attachant sa main gauche à la main droite de la rouquine il entreprit.

« - Bien sur que je ne te laisserais plus seule, tu le sais non ? En venant murmurer à son oreille. Tu es ma petite sorcière. »

Il avait très bien insisté sur le 'ma' car après tout, il ne partagerait sa rouquine capricieuse avec PERSONNE et refusait de la partager. C'était la sienne et puis c'est tout, pas touche et tout roule, enfin vous avez compris non ? Ne posez pas vos pattes dessus, c'est la règle du blond. Il l’entraîna dans la forêt sombre pour venir voir la première épreuve. S'il se souvenait bien, c'était la toile araignée... Ca promettait ça aussi ! Une toile gluante sur leurs peau, la voix de Sara se ferait entendre. Il fesait presque trop sombre pour voir quelque chose, mais il sentit tout de suite une chose désagréable sur sa peau dénudé. Pas de doute, ils étaient arrivés. Il serra Sara dans ses bras, un peu plus, parce que tout était trop étroit. Il profita du faites qu'il était collé à elle pour lui souffler la phrase suivante.

« - Sexy ma jolie, tu as conçu cette tenue spécialement pour moi ? »

Il se doutait un peu de la réponse, mais il serait content tout de même si elle lui répondait oui, il en demande trop ? Nous verrons bien~ En attendant ils étaient toujours dans cette toile gluante.



--------------

.::Peru pour les paroles::.
1 rose de Sara ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara J.H. Ashford
¤ Annoying Flower ~
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 21
Localisation : Là où les chaises volent ~

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Ashford Juliet Sara | 16 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   Mer 2 Nov - 3:08

« Akira ne me répondit pas de suite, préférant en premier temps inspecter ma tenue. J'en profitai pour faire de même et constataient un accoutrement très dans son style. Léger, sauvage et horriblement sexy... Parfois, c'était déstabilisant, de le voir vêtu de sorte à mettre son corps en valeur, et j'avais cru avoir pris l'habitude depuis le temps; ce soir montrait que, visiblement, le charme du loup garou avait toujours autant d'effet sur ma petite personne.
Je fus néanmoins rassurée lorsqu'il me répondit affirmativement, profitant de cette occasion pour employer encore un possessif quand il me désigna. Que je sois Sara ou sa Sara ne revenait pas au même, et montrait au moins qu'il avait de l'intérêt pour moi, par rapport aux autres filles, dont il ne parlait jamais de la sorte. Cela fit envoler presque toutes mes inquiétudes au sujet de ce qu'il allait se passer ce soir. Presque.
Il décida néanmoins de commencer ces épreuves de survie en m'entrainant dans la forêt, et je ne pus protester puisque nos mains étaient désormais liées par cette corde. De toute manière, il aurait bien fallu que nous nous y mettions un jour, et plus tôt ce cauchemar serait fini, plus tôt je pourrais rentrer me couvrir un peu. Dans la précipitation -qui n'avait pas eu lieu d'être en fin de compte- j'avais oublié de me dessiner un manteau ou une cape, et la brise glacée commençait à se faire sentir. Je ne pouvais m'en prendre qu'à moi, mais mon esprit dévia cette faute sur la météo, qui aurait dû être meilleure. Règle numéro un: jamais rien n'arrivera par ma faute.
En attendant, il faisait bien sombre et je commençais à m'inquiéter une nouvelle fois. Les professeurs avaient dû imaginer des tas de choses plus farfelues les unes que les autres, réveillant par la même occasion leur sadisme en vue de se venger peut être de nous, élèves, qui leurs pourrissaient la vie à longueur de journée. Entre les rebelles, les prétentieux et ceux qui voulaient toujours avoir raison, les professeurs avaient de quoi nous en vouloir. Personnellement, l'enseignement était une vocation qui ne m'avait jamais traversé l'esprit, étant beaucoup trop égoïste pour partager mon savoir à autrui.
Je marchais aux cotés d'Akira quand je sentis une sorte de barbe-à-papa me coller au bras. En cherchant un peu, je me demandais ce que pouvait bien faire de la barbe-à-papa en pleine forêt ? La souvenir de la première épreuve me revint à l'esprit. Nous devions trouver notre chemin dans un labyrinthe, dont les couloirs étaient délimités par des toiles d’araignée extrêmement collantes ! Effectivement, les allées étaient bien étroites et un pas trop sur le coté vous faisait tomber dans une toile qui n'allait pas vous lâcher de si tôt. Alors que nous marchions avec difficulté, je sentis des filaments me frôler le bras et mon premier réflexe fut celui d'une fille tout à fait normal : je hurlai. Me raccrochant à la première personne que je vis, je me blottis un peu plus contre Akira qui semblait bien amusé de la situation. Il approcha alors ses lèvres de mon oreille, si près que je sentis son souffle chaud sur mon cou, me faisant frissonner par la même occasion.

— Sexy ma jolie, tu as conçu cette tenue spécialement pour moi ?
— Ça se pourrait bien, non ? répondis-je d'une voix assurée.

En réalité, je ne savais pas moi-même. Peut être qu'une part de mon inconscient avait désiré plaire à Akira, ou alors n'était-ce dû qu'à mon inspiration du moment. Je sentais encore des morceaux de toile venir me chatouiller les bras, et je n'eus pas d'autre réflexe que de me presser un peu plus contre le blond. Cette soirée allait se finir en crise cardiaque si cela continuait dans cette voix, et c'était évident que j'allais tôt ou tard faire une crise de claustrophobie, moi qui détestait rester dans le noir. De ma main non liée à elle de Kira, je pris les bords de mon chapeau de sorcière et le rabbatit sur mes yeux, pour créer une sorte de barrière entre moi et le monde réel. Cette forêt était lugubre, ce soir particulièrement, et les cris que j'entendais au loin venaient assurément des pensionnaires, qui me faisaient sursauter chaque fois. Le chapeau ne suffisant plus, je craquai et enfouis ma tête dans le torse à moitié nu de mon partenaire, incapable d'observer quoi que ce soir dehors.

— Si on s'en sort vivants, je te suivrai plus jamais dans un Survival Test le soir d'Halloween... m'exclamais-je en tremblotant. Non mais quelle idée, vraiment !

Ce genre de moments de faiblesse, je n'en étais pas fière, au contraire. Il n'y avait qu'Akira qui m'avait vu ainsi jusque maintenant, et j'espérais que ce soit toujours le cas. Moi qui donnait l'impression d'être une fille forte, j'étais en réalité comme toutes les autres, finalement. À crier pour un rien et à sauter dans les bras d'un garçon à chaque bruit étrange. Être comme les autres était sûrement ce que j'appréhendais le plus, et c'était lorsque je me retrouvais effrayée que je prenais conscience de ma « normalité », celle qui me faisait ressembler à toutes ces filles.
À force de réfléchir, j'avais réussi à oublier que j'étais dans la forêt, à minuit, le soir d'Halloween, blottie contre mon meilleur ami. Sauf que évidemment, la chance n'était pas de mon coté ce soir et il avait fallu que le destin -auquel je ne croyais en aucun cas- décide de pimenter notre course par une racine. Une énorme racine d'arbre qui sortait du sol, et que personne ne voyait au milieu de toute cette obscurité. Je trébuchai dessus, puisque de tous les pensionnaires, j'étais de loin la plus malchanceuse. Il était évident que nous étions les premiers à tomber dès la première épreuve. Je trébuchai, hurlai et tombai sur Kira, en plein dans une toile d'araignée. Mon blondinet fut là pour amortir ma chute, lui qui était bien plus solide que moi. Nous restames un moment dans cette position, et je relevai difficilement les yeux vers le visage de mon partenaire, qui parraissait assez sonné. Moi qui pensais que j'allais pouvoir me débarrasser de cette tache facilement, c'était beau de rêver.
Je me relevai difficilement et tentai de me caser dans ce couloir étroit, en attendant qu'Akira ne se lève et entreprit d'enlever toute cette toile de mes vêtements. Mais où étaient-ils partis dénicher ce genre de matériel ? J'étais persuadée que cette toile était bien plus collante que celle d'une araignée de taille moyenne, et ne cherchais même pas à comprendre comment avaient-ils pu en mettre autant.
Je regardai Akira qui faisait de même et soupirai. Nous nous disputerions forcément d'ici la fin de la soirée, et pas qu'une fois. Ne pas changer une équipe qui gagne, mais un duo aussi prometteur que nous deux avait forcément des failles, et elles étaient toutes bien dites : nos querelles incessantes n'arrangeaient jamais les choses, mais personne ne s'en plaignait puisque nous étions capables de nous réconcilier aussi vite que nous nous étions disputés. Une faculté bien à nous dont nous n'étions pas peu fiers... Je restai un moment plantée là et ne pus refouler une plainte du cœur au sujet de cette idée de test.

— J'étais sûre que c'était une mauvaise idée ! Comment j'ai pu accepter te suivre... ?

Pas que j'aie vraiment l'envie de me prendre la tête avec Kira -au contraire, je m'en serais bien passée- mais c'était bien plus fort que moi, cette façon de toujours rejeter la faute sur les autres. Même s'il me connaissait ainsi, je ne serais pas surprise s'il venait à s'énerver en affirmant que c'était la faute. De toute manière, ce n'etait pas la première fois que nous nous retrouvions dans cette situation... »

--------------

.:Sienna:.

RPs with: Akira ♥️ Akira { Évent ♦️ Kenshi&Aleksander ♣️ Aika & co ♠️
{ 1 rose de Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Akira Black'Jack

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/10/2011

MessageSujet: Re: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   Mer 4 Jan - 15:25

C'est parti... ! Le Survival Test commença réellement pour nos deux adolescents. Dans cette sombre forêt, il marchèrent et arrivèrent comme dit précédemment dans un labyrinthe étroit dont les parois se trouvaient être des toiles d'araignées, bien plus collante que la normal. La rouquine et le blondinet se trouvaient là, paumé dans cette première épreuves où sortir était une vraie partie de galère... Chose qui plaisait particulièrement au blond et cela pour plusieurs raisons. Premièrement, il avait la joie de faire ce qu'il adore, les défis. Si le reste du parcours était aussi intéressant que cette première partie alors ça promettait de lui plaire. Deuxièmement, il avait une partenaire des plus sexy, bien que celle-ci semblait avoir froid. Akira n'est pas quelqu'un de frileux, allant régulièrement dehors en tee-shirt même l'hiver, être torse nu ce soir ne lui fessait pas vraiment d'effet, enfin il n'avait pas froid contrairement à une certaine personne. Troisièmement, il été en contact permanent avec cette dernière, car dans un endroit aussi étroit c'était prévisible mais surtout car dès qu'elle se trouvait effrayée, elle se rapprochait de lui, chose qui ne lui déplaisait pas bien au contraire. C'est vrai, Akira a toujours été une personne appréciant les contacts, n'importe lesquels d'ailleurs... Bien qu'il y est peut-être des limites, lui s'en foutait tant qu'il avait ce qu'il voulait. Mais ce n'est pas ça le sujet de ce soir.

Alors qu'ils tentaient tout deux de se défaire de ses toiles gênantes et vraiment emmerdantes, il fallait l'avouer, aucuns n'y parvenaient véritablement. Dès qu'on s'en débarrassait d'une, une autre venait se coller à vous... Bingo on va bien sans sortir comme ça ! On voyait très bien qu'Akira s'éclatait et en particulier quand il regardait la jolie rousse essayant de se dégager de là ou quand elle s'agrippait de peur à lui. Ce n'est pas la première fois qu'il la voit comme ça, alors il se permet de se moquer, mais sans vraiment de méchanceté.. Après tout, c'est quand même mignon une fille terroriser qui se jette dans vos bras, alors que là se soit celle qu'on n'imaginerait jamais être comme ça le faire... Forcement il faut en profiter ! Par ailleurs elle finit par répondre au blond, en lui disait que cela pourrait être effectivement le cas... Vous savez comme quoi elle aurait fait cette tenue rien que pour lui. Il se contenta de lui sourire, cette réponse lui suffisait, il prenait ça comme un oui venant de sa part et il comptais bien s'en vanter durant la soirée ! Mais quand ? On verra bien. Il remarqua aussi rapidement que Sara perdait patience, dans le sens ou elle aurait nettement préféré être dans son lit à dessiner ou encore à faire une bataille de polochon avec Aki' étant colocataire dans une même chambre. Cette idée de dortoir des couples... C'était bien trouver car du coup, il avait pu faire chambre commune avec sa rouquine. Enfin dans un certain sens c'était avantageux mais dans un autre un peu moins... S'il voulait passait la nuit avec une belle demoiselle, il était obligé de se trouver un autre endroit. Car emmener une fille alors que Sara est là c'est signé son arrête de mort. Si rien qu'avec une simple remarque il se prenait des coups et même des chaises... Alors le mieux est de ne pas imaginer la scène si il pratiquait ses sous-entendu véritablement face à elle.

- Si on s'en sort vivants, je te suivrai plus jamais dans un Survival Test le soir d'Halloween... s'exclama-t-elle en tremblotant. Non mais quelle idée, vraiment !

Mais oui bien sur. Combien de fois avait-il entendu ce genre de phrase ? A quoi bon continuez de les dire... Il arrivait toujours, ou presque, à lui faire dit oui. D'ailleurs ce Survival Test est l'une nombreuses des preuves qu'il peut avoir. Et bien que Sara soit têtue et capricieuse, quand il le voulait notre blond savait se montrer borné. Au pire si un jour, elle ne lâcherai pas son « non je viendrais pas! » il n'aura qu'à l'emmener de force. Niveau force Akira était largement au dessus de sa jolie Sara... Alors ce n'était pas chose compliqué, le pire serait les conséquences. Quoi vous trouvez ça débile ? Cruel ? Forcé quelqu'un c'est nul ? Si vous saviez comme il s'en fiche ! Il s'est toujours comporter comme ça, alors votre avis... Bah il en a rien à foutre. Il fait ce qui lui plait et encore plus quand il s'agit de Sara. S'ils se disputent autant... Il y a bien une raison. Alors nous dirons que celle-ci en serait une de plus !

- C'est pas la mort non plus !  

Il avait l'intention de continuer sa phrase... Mais il y eu un léger accident et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se retrouva complètement sonner. La belle enfant capricieuse s'était pris une racine hors norme... Ce n'était pas étonnant en sachant qu'ils avaient tous les deux, très bien elle comme lui, le chic pour avoir toujours la pire situation possible. Faut dire que parfois ils le cherchaient... Mais là c'était pas vraiment la peine d'ajouter en plus une chute au duo. Vive la chance hein... Sara s'était retrouvée sur Kira et à ce moment-là on aurait d s'attendre à une refléxion bien prononcée de notre blond, sauf que par la surprise il s'était retrouvé un peu sonné et n'avait pas eu le temps de réagir. Bon il est minuit, ça excuse peut-être le temps de réaction... Mauvaise excuse ? C'est clair. La partenaire de notre coureur de jupons se releva et retira les toiles sur sa tenue. Akira en fit de même un fois moins sonné en soupirant. Pourquoi ce soupire ? Allons savoir.

- J'étais sûre que c'était une mauvaise idée ! Comment j'ai pu accepter te suivre... ?

Bah voilà encore des plaintes... C'est le caractère de Sara et Akira en a conscience, mais comme à son habitude il allait devoir répondre, ce qui donnera peut-être suite à une nouvelle dispute. Le blond est quelqu'un d'impulsif et la mauvaise manie de rejetée la faute sur les autres de Sara était une chose dont il répondait facilement. Ça débutait le plus clairement du temps comme ça ! Pas un pour rattraper l'autre. C'est marrant certes du moins pour les autres... Parfois Akira n'a pas vraiment envie de se prendre la tête avec sa Rouquine, mais leurs caractères en décident autrement... Même si ça va parfois très loin.. Peut-être trop, heureusement que les réconciliations se fessaient rapidement entre les deux. Chose qui étonnait beaucoup de personnes au passage.

- Tss', si Madame la princesse avait finit de râler aussi ! Ça serait bien plus agréable. Profite au lieu de te plaindre, ça changera pour une fois

Ils se disputaient régulièrement... Mais c'est peut-être la première fois qu'ils vont se battre les mains attachées. Ça promet d'être intéressant n'est-ce pas ? Il finit par recommencer à avancer en se débarrassant des fils qui lui gênant le passage. Mais avant de continuer une dernière phrase sortie de sa bouche pour la miss Sara.

- On sait tous que si tu as acceptée de me suivre, c'est parce que tu ne peux rien me refuser! Fais-toi une raison et avance, j'ai envie de voir les autres épreuves. 


Blabla... ça changera jamais. Je me demande bien combien de fois ils vont se battre se soir. Ce qui est sur c'est que le Survival test ne va pas être de tout repos.. Il repris la marche en s'assurant que celle derrière suive... Après tout ils étaient liés.

--------------

.::Peru pour les paroles::.
1 rose de Sara ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara J.H. Ashford
¤ Annoying Flower ~
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 21
Localisation : Là où les chaises volent ~

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Ashford Juliet Sara | 16 ans
Talents~:
Classe:

MessageSujet: Re: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   Mer 22 Fév - 21:35

.Sara & Akira.

« À quoi sert de se quereller quand le raccommodement est impossible ? Le plaisir des disputes, c'est de faire la paix. »
« Comme il fallait s'y attendre de la part d'Akira, il ne resta pas les bras croisés et ne se fit pas prier pour répliquer que je devais arrêter de me plaindre et profiter « pour changer un peu ». Mais qu'il me laisse tranquille un peu ! J'en avais assez de cet endroit, ne pouvait-il pas comprendre ?! Je serrai les dents et me résolut à suivre Kira qui continuait de marcher activement. Côté force, il n'y avait pas photo, je ne faisais pas le poids. Mes bouclettes rebondissaient sur mes épaules au rythme de mes pas, tandis que mes bras commençaient à être recouverts de toiles d'araignées. Lui comme moi étions plus têtus que la pire des mules, mais nous savions tous les deux que passer le reste de la soirée sans s'adresser la parole allait être impossible. Enfin, ça ne voulait pas dire que nous n'allions pas essayer, bien au contraire. Parfois, lui cédait en premier; la plupart du temps, je ne pouvais résister. Ce soir comme toujours, j'allais déclarer forfait, parce-que c'était moi qui avait commencé à lui prendre la tête pour rien.

— N'importe quoi, si je suis venue c'est parce-que t'aurais trouvé personne d'assez fou pour accepter de t'accompagner ! répliquais-je, même si je savais éperdument que c'était faux. Et je me fais une raison si j'ai envie.
Ah, si j'ai envie. La vie serait tellement plus simple si tout se passait comme j'en avais envie. Sauf que quand la seule personne avec qui on pouvait rester à longueur de journée s'averait être aussi la seule à ne pas céder à ses caprices... c'était fâcheux.
Pour en revenir au Survival Test, j'avais l'impression de tourner en rond. Tous les recoins se ressemblaient, tous les murs étaient recouverts de la même toile... la vache, si j'avais su que c'était si difficile de s'y retrouver, j'aurais pensé à semer des petits cailloux !
Un coup de vent souffla dans mon dos, ce qui m'arracha un léger frisson. Ma main resserra son étreinte autour de celle d'Akira, par pur réflexe, et je me rapprochai instinctivent de lui. Même si j'étais résignée à ne pas lui adresser la parole, mon cerveau semblait être contre le fait de me séparer de lui. Grosse addiction... pathétique de ta part, Sara. J'étais frigorifiée, ne sentait plus le bout de mes doigts ni ceux de mes pieds ; mais refusai de me rapprocher plus de Kira. Quitte à crever de froid, il fallait quand même que je gère ma dépendance vis à vis de lui.

« Ça rime à rien de ne pas lui parler, parce-que de toute façon, t'es même pas cap d'y arriver. » tinta une voix de gamine dans ma tête.
Juste la ferme, idiote. Tu crois que t'as raison ; c'est le cas et c'est ça qui me fout en rogne. Non, je ne suis pas schizophrène, cette voix est juste celle de la raison. Le son que t'as pas envie d'entendre parce que tu sais qu'elle aura toujours l'avantage sur toi ; celle sur qui tu t'énerve quand tu te rends compte que t'as tort, et elle raison. Là, c'était précisément ce qui m'arrivait. Sauf que je voulais pas m'excuser. Mais fort heureusementx je n'eus pas à le faire puisque, alors que je nous croyais enfermés dans le labyrinthe de toile, je pus observer le « bout du tunnel »... un mur qui menait vers autre chose qu'une intersection. Cette fois, c'était la bonne. J'aggripai Kira et me mis à courir, jusqu'à enfin sortir de ce dédale infernal dans lequel j'avais cru un instant rester enfermée à tout jamais.
Ce fut limite si je ne me mis pas à sautiller partout. Même si je savais que ce ne était que le début de la galère, je ne pouvais m'empêcher de savourer cette victoire sur les toiles, et ce malgré une légère prise de tête. Celle-ci semblait d'ailleurs toute envolée, notamment quand je sautai machinalement au cou du blond, un sourire enjoué –que je ne faisais qu'à lui– aux lèvres.

— T'as vu, on est enfin sortis ! m'exclamais-je en plantant mon regard noisette dans le sien, émeraude. Je suis congelée mais au moins, on en a terminé avec ce labyrinthe...
Halloween ne pouvait-il pas se dérouler quand il faisait chaud ? Non, bien sur. C'était une fête de sadiques, lesquels s'évertuaient à vous pourrir la vie comme toujours ! Dieu ce que je haïssais quand la situation ne tournait pas à mon avantage... Je me détachait d'Akira tout en gardant le contact entre nos mains et regardai devant moi. J'entrainai le sportif derrière moi et constatai avec étonnement le contenu de ce qui devait être la seconde épreuve. Devant nous s'étendait un champ. Ouais, c'était plutôt facile dit comme ça, mais ce champ était couvert de citrouilles –ou potirons, j'arrivais jamais à faire la différence– qui semblaient, à vue d'œil, pas muries de la même façon. Je restai un instant muette devant un tel décor et lâchai un « Wah... Oh my God. ... Wouah ! » qui montrait clairement que j'avais eu un bug. Déjà, rien que le fait de voir cette étendue orangée ne me disait rien du tout, mais j'étais convaincue qu'il allait nous arriver quelque chose de pas cool. Mais alors pas du tout. Genre une dispute, ou peut-être une chute, je sais pas... Un frisson me parcourus le dos et je resserrai ma main atour de celle d'Akira. Il était avec moi... alors pourquoi devrait-il m'arriver quelque chose ?

— Bon bah... C'est parti ! m'exclamais-je, pas aussi enthousiaste que je ne le laissais paraître.
Alors encore une fois, j'entrainai mon meilleur ami derrière moi et commençai en beauté avec une citrouille trop mûre. Mon pied droit s'enfonça promptement dans le fruit –ou légume ?– et je hurlai comme n'importe qui. Un cri aiguë qui résonna dans toute la forêt, et qui aurait pu être mon ticket pour jouer dans un film d'horreur. Les tympans de Kira en avaient sûrement pris un coup, mais j'étais trop occupée à essayer de me dégager –et lui aussi d'ailleurs– pour m'en soucier.
Finalement, après quelques minutes qui parurent interminables, ma jambe fut enfin sortie de ce pétrin et je soupirai de soulagement. La vache, ça colle vachement ces conneries ! »

--------------

.:Sienna:.

RPs with: Akira ♥️ Akira { Évent ♦️ Kenshi&Aleksander ♣️ Aika & co ♠️
{ 1 rose de Kira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ Nuit d'Enfers au Paradis. — Akira Black'Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» ▲ BLACK JACK
» Flash Back - Jack Rackham & Cloé Bellavi - Black Jack & Black Butler
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: Events Clôturés :: Parcours : Survival Test {Halloween}-