AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le soleil revient à Prodiges ! C'est bientôt l'été !
 

Partagez | 
 

 Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 30 Oct - 13:58



    Les Etoiles Dansent Ce Soir

    Il fait nuit noire. Les étoiles dansent entre elle dans le néant du soir. Moi je suis stupidement assise devant la fenêtre à les regarder s'amusaient entre elle. J'ai les yeux grands ouverts et contemple passivement leurs dansent lentes. Je les fixes toujours et je lâche un petit bâillement. Je suis en petite robe de nuit et je ne trouve pas le sommeil. Mon Insomnie ne cesse pas depuis quelque temps. Mais bon, à un moment je serais fatiguée et je m'endormirais comme une enclume.

    Quelque temps après toujours rien. Mes paupières ne sont toujours pas lourde. Elles ne tombent pas. Rien, au contraire. Plus le temps passe, plus mon énergie reflue. C'est stupide mais ça m'énerve. Mais alors vraiment. Je décide de me levais et de m'habiller. Il est minuit pile maintenant. M'habiller est stupide à cette heure, mais j'ai envie de sortir. Si je trouve le sommeil dans la forêt ce n'est pas grave. Je dormirais sous un arbre.

    J'opte pour porter un simple t-shirt noir à manches courtes et un jean délaver. J'enfile rapidement ça et met mes converse blanche usée jusqu'à la corde. Il faudrait que je me souvienne d'en acheter des nouvelles.

    Je sors de ma chambre et sans bruit je parcours les couloir pour arrivée dans la coures de la pension.

    Le grillage grince quand je l'ouvre. Je le referme délicatement, je me dirige vers la lisière de la forêt lugubre maintenant que l'automne pointe le bout de son nez. Je m'engage dans la forêt noire sans faire attention aux bruit diverse de la nature qui m’entoure.

    Je me sens apaiser, mais je n'ai toujours pas sommeil. Je ne veux pas me fâcher seule, comme une folle sortit trop tôt de l'asile. Si personne ne vient me déranger je serais surement endormit bientôt. Mais j'entends un bruit pas naturel, qui ne vient pas d'un animal.

    -Humm ? Qui est là ?

    Pas de réponse. Je hausse les épaules. Sûrement mon imagination. Je m'adosse à un arbre et sors une cigarette qui trainait dans une de mes poches de jean avec un briquet.




--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Mar 1 Nov - 16:53

Nicco, toujours fringué comme un majordhomme de l angleterre Victorienne, avait decidé de ne pas dormir a l hotel celle nuit la, mais en foret. Loin d etre un gros con, et etant un amateur de champignons en tout genre, il s etait amusé a en denicher, et s etait tapé une poellée de chanterelles grises, communément appelées "trompettes de la mort" pour pas un rond, alors qu elles coutaient soixante euros le kilo sur les marchés italiens. Apres s etre fait son feu, en homme responsable, avoir mangé et eteint le feu, il entama une promenade digestive. Il faisait nuit noire, mais cela n entravait pas l illusionniste. Une voix se fit entendre, et en un instant, il contourna la source d emission du bruit, une jeune femme, qu il reconnaissait comme etant professeur d arts plastiques au pensionnat. Elle avait sorti une cigarette et un briquet, mais avant meme que la flamme ne jaillisse de l objet, la cigarette s etait allumée ...toute seule? Non. Niccoló, en illusionniste galant, s etait chargé de l allumer. Tour de passe-passe qu il adorait. Il se pinqua devant la prfesseur, se mit.une clope au bec, et l alluma de la meme maniere. Sans la regarder, la toucher, ou en approcher une flamme.

-La seule pesonne presente dans ces bois a part vous, c est moi. Niccolo Giaccomo Casanova di Bernardo dei Macchiavelli. Mais je vous en prie, appelez moi Nicco, mademoiselle Ban.

Le nom de la professeur lui etait revenu: elle serait sa prof de dessin cette année, et son nom et son prenom etaient marqués.sur l EDT de Niccolo. Miss Aika Ban. Il tira sur sa cigarette, cracha un nuage de fumée aussi blanche que sa veste a queue-de-pie etait noire, et reprit la parole de cet accent qui faisait de lui la coqueluche des non-italiens dans le milieu du show business. Seize ans, et deja magnat de la finance et parrain de la mafia venitienne. D ailleurs, faisant mine de regzrder l heure a sa montre de gousset, il fit discretemet signe aux deux types qui le suivaient en permanence de je pas soccuper de la suie des evenements. Pouce vers le bas, auriculaire retourné. La souplesse de Niccoló lui venait d une malformation genetique, a qui il devait de ne pas craindre les luxations et autres clés, car etant capable de se disloquer sans probleme. Il tendit le bras a coté de lui, et , dans un petit nuage de fumée blanche, un billot de bois y apparut. Ainsi qu un a coté d Aika Ban. Il s assit, et fixa la professeur.

-permettez moi de vous demander ce qui vous faites dehors à une heure si tardive, je m attendais a tout sauf a rencontrer un professeur... mais asseyez-vous donc, il nous sera ainsi plus facile de discuter, si vous le voulez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Sam 5 Nov - 7:17




    Un jeune homme se présente à moi avec un nom qui sonne italien. Vraiment très long. Mais que ce qu'il fiche ici. Je me rappelle vaguement de lui. C'est un élève artiste. Quand on s'habille comme lui c'est sur. Je ne réponds rien. Il vient s'asseoir à côté de moi avec une cigarette. Pauvre enfant... Fumé à cet âge ! Un âge si serein...ou pas. Il m'invite à m'asseoir. Je ne vais pas me gêner voyons ! Je m'assoie en le fixent. Il me demande ce que je fais dehors. Ça le regarde peut-être ? Et lui que fait-il ici. Il devrait déjà être en train de dormir.

    -Enchanté. Je suis ici, car j'en ai envie. Voilà tout ! Et toi tu devrais aller dormir il est tard !

    Je tire un petit nuage de fumée. Je me demande pourquoi je fume ? Cela ne m'apporte absolument rien. Et puis cela me brûle la gorge. J'éteins ma cigarette et la jette au loin. Dans les buissons j'entends un léger déplacement. Et s'il y avait des monstres. Non Aika. Impossible. Cela n'existe pas ! Pourtant, je ressens plusieurs autres présences. Et puis ce garçon avait fait un drôle de geste.

    -Jeune homme que fais-tu ici toi aussi ?

    Je lève les yeux pour contempler les étoiles. J'arrive à discerner la grande ours. Enfin je crois. J'entends un autre mouvement. Je saute sur mes pieds et regarde dans les entrailles de la forêt. Je vois vaguement des silhouettes humaines. Je me détends. Je lâche un petit rire et me tourne vers l'élève.

    -Niccolo, tu te trimballes toujours avec t'ai garde du corps ?


    Je me rassoie à côté de lui. Je regarde sa cigarette en froncent les sourcils. Je tends la main et je lui prends. Je l'éteins et la lance au loin. Je fais un sourire satisfait.


--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 13 Nov - 12:58

-Niccó,tu te trimballes toujours avec tes gardes du corps?
- permettez moi de compléter vos dires, professore : avec mes gardes du corps, mes armes,mon matériel de prestidigitation et il n arrive que tres rarement que je me 'trimballe', commes vous dites, sans la compagnie de quelque amant ou amante. La famille maudite des Casanova: pas une minute de repos pour les seducteurs.


Tout en parlant, l italien exhiba fieremet quatre enormes revolvers, un pistolet semi-automatique, des paquets de cartes ,des pieces, des cordes, des lames, et autres objets plus ou moins hétéroclites en tel nombre que n importe qui de censé n aurait jamais pu croire que tout cela tenait dans les habits de Niccoló, apparemment légers et incapables de contenir plus de deux portefeuilles, un paquet de cartes et un telphone. Mais avec Nicco, le mot "rationnel" perdait tout son sens. La professeur semblait vouloir refuser qu il fumât en sa présence, pourtant il termina par sortir d'une de ses poches la cigarette qu elle avait eteint et jeté plus loin quelques instants auparavant. Juste histoire de dire que si David Copperfield, un millenaire auparavant, était capable de prouesses hallucinantes, il etait capable d'en faire autant. En effet, sur son CV, Niccoló pouvait s enorgueillir aussi de l inscription 'a fait disparaître durant une heure la statue de la liberté'. Le passeport pour toutes les scenes du monde, en somme. Mais il n'etait pas là pour parler de ça, et se voyait ennuyé de ne pas etre seul dans cette forêt, outre ses gardes du corps. En effet, dans la mafia, tout Don qui se respecte ne se balade jamais seul. En terminant sa phrase,
Nicco eut un rire clair, presque cristallin, mais nuancé par sa voix de basse. Il dégagea une mèche de devant ses yeux, rouge sang,et repondit a la premiere question posée par la professeur.


- Les insomnies sont le quotidien des ames tourmentées et des gens en danger, d'où ma presence en ce lieu. Et bien que je commence les cours au plus tot que me le prévoie mon emploi du temps, je me permets de douter que la fatigue n entrave mes mouvements et mes pensées. Vous l'avez vous meme dit, je 'devrais' dormir. Mais je ne suis que rarement là où je devrais être. Exceptées , bien sur , les heures de cours.

A nouveau un petit rire et la cigarette, a nouveau, s allumma d elle meme, sembla t il. Il la remit dans sa bouche et tira une bouffée, ses mains gantées de blanc officiant de moyen de transport pour la cigarette. Il devisageait son professeur, et refit, sans meme se tourner, un geste bizaroide vers ses acolytes. Pouce en bas, poignet completement retourné. Degueulasse pour tout spectateur exterieu, mas Niccolo etant hyperaxe, cela ne lui posait aucun probleme. Bruits de pas s eloignant en poussant des feuilles. Maintenant, Nicco et Aika étaient seuls. Il fut un instant tenté d employer son don de seduction, mais opta pour sortir des cartes, un paquet de cinquante-quatre, d une marque americain connue, et entama une serie de melanges plus hallucinants les uns que les autres. En general, le voir manipuler ainsi les cartes mettait en confiance les gens, qui voyaient l italien comme un galant amuseur qui, néanmoins, avait un certain talent pour manipuler les cartes de manière peu conventionnelle.

-Dites-moi, mademoiselle Ban, auriez-vous l'obligeance de m'eclairer? Je crains de ne me plus rappeler si ma classe commencera les cours avec vous ou avec un autre professeur d arts demain? Ja ai beaucoup à penser en ce momet, ma mémoire me joue des tours...
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 20 Nov - 12:21


    Il parle. Normal pour un être humain. Enfin je ne sais pas si j'ai le droit dépenser comme cela, mais je le trouve étrange. Il me parle de séduction, mais je n'ai pas envie de comprendre sa tirade. En fait je m'en contre fiche royalement. Je vois qu'il sort toute une artillerie de guerre en acier gris et froid. Des jeux de cartes. Je frisonne à la vu de tout cela. Je suis à sa merci. Je tente de ne laisser paraître aucune émotions. J'ai envie d'être tranquille. De regarder les étoiles et de parler à la lune. Mais cette élève vient m'importuner dans cette balade nocturne. Il sort une cigarette de sa poche. La même que tout à l'heure. C'est vraiment très étrange. Je ne m'attarde pas plus que ça. Je n'ai pas envie de parler. Le jeune garçon ut un rire. Un rire enfantin couper avec sa voix basse. Il dégage son visage. Je vois ses yeux. Des yeux couleur de Sang. Je n'arrive pas à percer son âme. Ses yeux m'intrigue. Cette couleur. Celle des albinos.

    - Les insomnies sont le quotidien des âmes tourmentées et des gens en danger, d'où ma présence en ce lieu. Et bien que je commence les cours au plus tôt que me le prévoie mon emploi du temps, je me permets de douter que la fatigue n entrave mes mouvements et mes pensées. Vous l'avez vous meme dit, je 'devrais' dormir. Mais je ne suis que rarement là où je devrais être. Exceptées, bien sur, les heures de cours.


    Je lâche un petit rire.

    -Je veux bien croire que ma pauvre âme es tourmentée. Mais je ne suis pas en danger. Même si quand je vois ton bazard, je me dis que peut-être que si.


    Il sort un paquet de carte. D'une marque américaine. Je n'aime pas les cartes. Elle me rappelle tant de mauvais souvenir. La reine de pique. Une reine cruelle. Je ne sais plus. Mais petite j'avais peur de jouer aux cartes à cause d'elle. La dame de la mort. Il commence à faire des mélanges. Une jolie danse de noir et de rouge s'offre à mes yeux. Je souris intérieurement. Mais mon visage reste impassible devant ce spectacle. Je me sens prisonnière. Je veux partir. Mais quelque chose m'en empêche. Peut-être parce que j'ai une peur monstrueuse de la solitude. Pourtant, elle et moi nous sommes amie. Depuis très longtemps. Bien trop longtemps même !

    -Dites-moi, mademoiselle Ban, auriez-vous l'obligeance de m'eclairer ? Je crains de ne me plus rappeler si ma classe commencera les cours avec vous ou avec un autre professeur d arts demain ? Ja ai beaucoup à penser en ce moment, ma mémoire me joue des tours...


    Et va y prends moi pour une idiote !

    -Oui t'a classe, comme toutes les autres commencez les cours d'art avec moi ? Pourquoi ?

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 20 Nov - 13:35


    - peut etre tout simplement pour savoir si la nuit porte reellement conseil au sujet des gens: J ai l impression de lire la haine dans vos yeux. Bizarre, non?

    Ca, Nicco le voit bien. Elle n est pas a l'aise. Elle ne l apprecie pas. Normal. Personne ne l apprecie. Aimé ou détesté, mais surement pas apprécié. Une carte semble apparaitre de son plein gré dans une des poches de l italien. La poche sur son coeur pour sa carte favorite. Une dame de pique qui surgit de nulle part. Ou plutot si. Du jeu qu il tient dans les mains. Il sourit, passe sa main devant la carte, sans la toucher, puis fait un eventail avec son paquet de catrtes. Une d entre elle est retournée entre pes deux jokers. La dame de pique. Il la remet dans le bon sens et prend la parole.

    - Laissez moi deviner. Soit je vous effraie, soit je vous fascine. Une fascination pour le moins desagreable pour vous, me semble-t-il. La question indiscrète serait ''pourquoi?", mais la n est pas le sujet. Souhaitez- vous que je vous abandonne aux ténèbres de cette forêt, ou saurez vous supporter mes bizarreries?

    Un instant, il crut que son don de seduction, qu il occultait le plus souvent par une simple modification consciente de sa pose naturelle, avait surgi et opérait sans le consentement de l italien. Mais bien vite, il abandonna cette pensée. Ce n était pas rationellement possible, sinon des evenements facheux pour leur image personelle se seraient produits. Ilrange ses cartes. Il se demande ce que va repondre la professeur. Il sort de sa poche une montre. Pas une montre qu on met au poignet, non,quelque chose de bien plus beau, de bien plus vieux, et de bien plus rare. Une montre de gousset en or, qui lui a couté, evidemment, la peau du...assez cher. Mais il n est pas du genre a se soucier des dépenses, et encore moins a 23heures17. Il regarde l heure avec classe, la chainette d argent de sa montre reliée a un anneau en titane a l interieur de sa veste. La lumiere de la lune le rend encore plus inquietant,. Il termine sa cigarette, et l'eteint contre un tronc d arbre.l, d un geste presque surnaturel. Seize ans et deja obsédant. Voila pourquoi Niccoló est dangereux. Parce que tout se focalise autour de lui. Il sourit a nouveau a Aika. Répondre aux paroles de l italien n est pas chose aisée, tant son parler est archaïque, et il ne peut qu espérer qu'elle aie compris ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 20 Nov - 15:06


    De la haine dans mes yeux ? Peut-être. Je n'ai aucune haine envers lui. Juste que je veux rester seule. Avec la solitude. Je veux trouver le sommeil surtout. Même sous un arbre. Surtout sous un arbre ! C'est peut-être moins confortable, mais c'est agréable d'entendre les bruits de la forêt, même s'ils font peur. J'aime avoir les yeux fermés et le cœur qui bat fort. Cela me fait sentir plus vivante. Mon corps est froid et mort. Je ne suis pas à l'aise avec cet élève tout près de moi. Trop près de moi-même. Ce n'est pas pour autant que je ne l'apprécie pas. Juste que maintenant je cherche juste le silence de la forêt. Je vois dans son jeu la dame de la mort. IL passe sa main devant sans la toucher. Il fait un éventail avec son jeu de carte. Entre les deux jokers, il y a une carte de retourner. Les jokers. Des personnages viles ! Il retourne la carte. Je frisonne. Je suis sûr qu'il le fait exprès. Mais en même temps c'est impossible. Il ne sait rien de ma phobie de cette carte diabolique. Il prend la parole :

    - Laissez moi deviner. Soit je vous effraie, soit je vous fascine. Une fascination pour le moins désagréable pour vous, me semble-t-il. La question indiscrète serait ''pourquoi?", mais la n est pas le sujet. Souhaitez- vous que je vous abandonne aux ténèbres de cette forêt, ou saurez vous supporter mes bizarreries?


    Je souris. Il n'est pas désagréable en fait.

    -Je n'ai aucune peur de toi. Mais de cette carte à la beauté cruelle. Oui tu me fascine. Tu es étrange. Physiquement. Mentalement tu dois surement l'être aussi. La forêt est à tout le monde. Reste si tu le souhaite. Mais sens bruit. Je veux que celle-ci puis discuter. Je ne veux pas la déranger.

    Il sort de sa montre une jolie montre à gousset. J'aime bien les vieilles choses. Je me demande où il a trouvé cette merveille. Je regarde le ciel. Je contemple le rideau noir qui enveloppe cette parcelle du monde. Les étoiles scintille et se répondent entre elle. Je me demande ce qu'elles se disent. Je me recroqueville sur moi-même. Les genoux près de ma poitrine.

    -J'aime bien tes tours de passe-passe. Mais je n'aime pas voir la dame de pique. C'est dommage.

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 20 Nov - 16:20


    Aux dires de la professeur, Niccoló sourit gentiment. Si le probleme n etait que ça, alors c' était réglé d avance. Il sortit toutes les cartes de pique du jeu, et garda la reine en main droite, les autres cartes en main gauche, pret à entamer une petite passe qu il affectionnait. Il melangea a nouveau ses carte, sans empressement, et les regarda, sans les montrer a Aika. un sourire se fit voir sur son visage. Il tendit les treize cartes a Aika, l une plus en avant que les autres.

    - Vous savez, les cartes entendent les desirs de eux et celles qui en valent la peine. Par exemple, la dame de pique, ne voulant pas vous faire de peine, a décidé de devenir la dame de roses. Noires, bien sur, regardez par vous meme.(il re tourna la carte en avant des autres, pour devoiler qu'elle avait entierement changé: desormais, une rose noire venait faire office de pique, et la dame n etait autre qu Aika, une rose noire en main.) et vous saviez que la dame de pique n etait ni froide comme la mort ni déplaisante? Jusqu'a preuve du contraire,elle a demandé a toute sa cour de faire de même, juste pour vous plaire!

    C est en souriant de plus belle que l italien dévoila que tous les piques du jeu étaient devenus des roses noires. Le glaive dans la main du roi etait devenu une de ces fleurs, et le valet...c'était Niccoló, une rose noire a la main, figé sur cette carte qu il tenait en realité dans la main. Il tendit l eventail de cartes faces en l air à Aika, qu'elle puisse l'examiner. Bon, ce n'était pas son meilleur tour, loin de là, mais pour faire apprecier une carte, rien de mieux. Le jeu de cartes que tendait Nicco a la jeune femme n avait rien de particulier, si ce ne sont ces piques/roses qui ornent desormais treize cartes du jeu, et les figures de cette famille.

    - Si tant est que vous ne vouliez pas oublier la gentillesse de ces cartes, je puis me permettre de vous en faire cadeau. Après tout, voyez, le pire cauchemar d'un être humain, c'est cet être humain même...

    Uhe petie moue amusée devint l'expression faciale du vénitien, qui ne pouvait s'empêcher de penser que son talent restait le plus beau du monde. Quoi de plus beau que de faire plaisir aux gens en leur montrant du surnaturel? D'ailleurs, l'italien était d'une beauté surnaturelle, quand il ne le cachait pas derrière une expression endormie, une moue permanent, ou une maniere d arquer les sourcils qui le rendait un peu ridicule, mais qui lui permet de cacher son don de seduction. Il tenta d observer l expression d'Aika,mais une barrière de cheveux lui ota ce privilege.
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Sam 26 Nov - 10:55



    Je vois sourire l'élève. Je regarde ses faits et gestes. Il sort toutes les cartes de pique de son jeu et garde la reine en main droite et le reste en main gauche. IL mélange sans se presser les cartes entre elle. Il les regardes. Moi je ne vois rien et je suis intriguée. Il me tend les cartes, l'une est plus en avant.

    - Vous savez, les cartes entendent les desirs de eux et celles qui en valent la peine. Par exemple, la dame de pique, ne voulant pas vous faire de peine, a décidé de devenir la dame de roses. Noires, bien sur, regardez par vous meme.

    Ce que je vois est extraordinaire. La carte en avant est différente. C'est étrange. Le pique c'est changé en rose noir et la dame n'est autre que moi avec une rose dans les mains. Je penche la tête sur le côté. Comment a t'il fait cela ?

    -et vous saviez que la dame de pique n'était ni froide comme la mort ni déplaisante? Jusqu’à preuve du contraire,elle a demandé a toute sa cour de faire de même, juste pour vous plaire!


    Il sourit. Moi, j'ouvre mes yeux encore plus grand. Toutes les cartes avaient des roses noirs en guise de pique. C'est vraiment magnifique. Le valet est le jeune élève qui se trouve en face de moi. De ma modeste personne, sans réel signification. Mille et une question se bouscule dans mon esprit. Je regarde attentivement les cartes en éventail.

    -comment... Comment a tu réussi ce prodige ?
    Demandais-je

    Il ne me répond pas.

    - Si tant est que vous ne vouliez pas oublier la gentillesse de ces cartes, je puis me permettre de vous en faire cadeau. Après tout, voyez, le pire cauchemar d'un être humain, c'est cet être humain même...


    Je ne sais pas si j'ai bien compris sa phrase. Je suis vraiment absorbée par ce jeu de carte tout aussi étrange que son propriétaire. Je me demande comment il fait pour faire une illusion pareille. Je le regarde dans les yeux avec un grand sourire.

    -c'est avec joie que j'accepte ses cartes. Je pense ne plus voir sous le même oeil cette dame mystérieuse.


    Il fit une petite mou amusé. Son talent est vraiment extraordinaire. Je suis vraiment sous le charme de ses techniques. J'aimerais beaucoup en voir d'autres... Je prends doucement les cartes et les examine encore. J'ai encore du mal à me faire à l'idée de cette carte. D'après ma mère sur le corps de mon père, quand ils l'ont retrouvé. Dans une de ses poches de traiIlli, les médecins légiste ont trouvé une carte. Une dame de pique. Je sais que ma mère garde cette carte...cruel ? Elle est manipulée, ce n'est pas la carte qui est cruelle ! c'est son joueur. Je serre l'éventail contre mon cœur sans me soucier du regard du jeune illusionniste. Je refoule une cascade de larme. Je range un peu mes cheveux pour pouvoir voir Niccolo. Je lui souris.

    -Merci beaucoup !



--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 27 Nov - 18:28


    - Baste, inutile de me remercier! je puis faire apparaitre n'importe quel objet de n'importe où, mais il y a une chose qui ne peut pas se matérialiser par ma seule volonté, c'est le sourire sur le visage de quelqu'un, et c'est certainement le meilleur remerciement que l'on puisse donner à quelqu'un. Quoi de plus beau qu'un visage souriant?

    En effet. C'était là le plus grand bonheur de Nicco. Faire sourire les gens. Bon, surtout les filles, evidemment, et à plus forte raison quand elles étaient aussi belles que la professeur en face de lui. Mais tout de même, sa plus belle conquête restait Constance Greene. Un joli brin de fille, a peu près aussi grande que lui. Elle avait 19 ans. Une jolie blonde à forte poitrine, qu'il avait rencontré sur la place, dans le village a coté du pensionnat. Il lui était litteralement tombé dessus. Mais revenons-en à cette forêt. Nicco souriait aussi. Il remit sa cigarette dans sa bouche, et reprit la parole, revenant au sujet de la carte.

    - Si ce n'est pas indiscret, bien sûr, puis-je savoir ce qui vous a inspiré cette crainte de la dame de pique?

    Curieux, entreprenant, vicieux...Et pourtant apparemment innofensif. En un mot comme en mille: Niccoló. Il comptait bien savoir ce qui avait provoqué une phobie de la dame de pique à Aika. Il était en train de rédiger un traité de psychologie sur la peur, et n'avait rien d'autre a faire que de glaner des informations. Apres tout, il retournerait finalement dormir à l'hotel plus tard. pour l'heure, il s'agissait de tenir la conversation avec cette professeur, qui l'intriguait au plus haut point.


(sorry, c'est court u.u)
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Dim 11 Déc - 8:22




    Je souris de plus belle. Ce jeune homme parle très bien décidément. Il est vraiment adorable. C'est vrai. Quo ide plus beau que de voir une personne sourire. C'est plus joli qu'une grimace c'est sûr. Je me demande comment il peut faire apparaître tant d'objets. C'est sur il y a un truc. J'aimerais beaucoup savoir quoi. Mais les magiciens n'aime pas trop qu'on leur pose la question à ce sujet. Cela hôte toute illusion. C'est bien dommage de savoir comment ils font lors d'un spectacle. Je hausse intérieurement les épaules.

    -En effet... Les sourires c'est plus jolie qu'une grimace.


    La nuit se fait de plus en frai. J'ai même un peu froid. Mais rien de bien grave. Je mets mes mains sur met bras et me frictionne un peu. J'entends diverse bruits. Je frisonne. Je ne crains rien. Enfin je crois. Je ne sais pas. Pourquoi je craindrais quelque chose ici ? Oui, ok on est en forêt. Il y a des animaux dangereux. Mais les animaux ont plus peur des hommes. Niccolo remet sa cigarette dans sa bouche.

    -C'est mauvais pour la santé les cigarettes.

    Il reprend tout de suite après la parole.

    - Si ce n'est pas indiscret, bien sûr, puis-je savoir ce qui vous a inspiré cette crainte de la dame de pique
    ?

    Je hausse les épaules et fait la moue comme une gamine.

    -humm... et bien.... Mon père est mort à la guerre avant ma naissance et dans une poche de son pantalon militaire les médecins ont retrouvé cette carte. Elle me fait toujours peur. Mais je la vois d'un autre angle maintenant.

    Je souris une nouvelle fois. J'ai confiance maintenant. En lui. C'est étrange. D'habitude je fais une crise quand on me pose cette question. Là, non. Mais je trouve que je parle trop de moi.

    -Toi, parle moi un peu de toi. Enfin... si tu as envie.

    Je dois avoir vraiment l'air d'une débile. En fait. C'est ma mère qui m'avait donnée cette information. était-elle juste ? Ou fausse. Il est peut-être mort autrement. On m'a tellement menti à son sujet.

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Mer 14 Déc - 10:04

    - Moi...Eh bien...Je suis né à Venise voilà seize ans, et je suis au pensionnat Prodiges à cause de , ou grâce à, mes talents en illusion. J'ai deux frères et une soeur, qui ne sont pas au pensionnat. D'ailleurs, je suis la copie conforme d'Alessandro et de Luca, si vous croisez un de nous trois, je doute que vous puissiez nous différencier.

    Nicco eut un petit rire a l'évocation de ses paroles. Alessandro était légèrement plus grand que lui, et était encore plus souple qu'un chewing-gum, tandis que Luca était son jumeau, mais avait une passion toute différente que celle de la magie: il adorait la cuisine. Enfin, ça, personne a part eux ne le savait, et c'était pour cette raison que Nicco, Alessandro et Luca avaient une facheuse tendance à utiliser un même pseudonyme pour chacune de leur prestation. Officiellement, il n'y avait que deux enfants chez les Macchiavelli: Alessandro et Giulia Nicco tira a nouveau sur sa cigarette, ne souhaitant pas s'informer plus sur la vie d'Aika. Mais il continua a exposer un peu la sienne. Apres tout, sur internet, le secret des trois freres avait été percé à jour par deux ou trois internautes, alors Nicco n'en avait plus rien à faire qu'Aika soit au courant ou pas. Il continua.

    - En fait, nous descendons de deux prodiges: Giaccomo Casanova, et Niccoló di Bernardo dei Macchiavelli. Etant le troisieme de la lignée, j'héritai des noms de mes aïeux, que je suis fier de porter. Pour en revenir à moi, précisément, ce n'est pas difficile: je suis juste un illusionniste qui a mentalement douze siecles de retard. Mais on dira ce qu'on veut sur moi, je n'ai qu'une phrase d'ordre. Image, ce n'est jamais qu'un anagramme du mot magie, après tout. Alors quelle que soit l'image que je donne, elle est magique. Je sais, je m'égare à nouveau, mais ma vie est d'un ennuyeux incroyable.

    Nicco sourit, et termina enfin sa cigarette, quand un de ses téléphones sonna. Il l’éteignit purement et simplement. Il attendait une réaction d'Aika. De toute manière, ce ne serait qu'une nuit blanche de plus...

[sorry, no inspiration u.u]
Revenir en haut Aller en bas
Aika Ban
Femme d'Ezio
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : là où tu n'est pas, mon chou ♥

Prodige Pensionnaire
Nom, Prénom & Âge : Aika Ban 23 ans
Talents~:
Classe: Art

MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   Lun 20 Fév - 7:55





    J'écoute tous les mots de l'élève. Il est né dans une famille d'originaux ! Comment on peut donner autant de nom à rallonge ? C'est à si perdre. Mais tout de même son histoire familiale est passionnante. Même si j'ai un peu de mal à comprendre c'est toujours mieux que de s'ennuyer. Ça doit être dur d'être loin de ses frères. Je me permet un petit rire quand il dit que je serais incapable de les distinguer.

    -Je crois que je pourrais. Ce n'est pas pour rien que je suis professeur d'art, je suis obligée d'avoir l'oeil pour voir les minuscules différences. Dis-je en souriant.

    Il s'étale encore un peu sur lui. Je crois que c'est important de connaitre ses élèves, cela permet une bonne ambiance. Et puis si je sais ce qui le fâche et qu'il en veux rien dire je pourrais le voir dans son art. Il manquerait plus des élèves tombent en dépression, qu'on ne le remarque pas... et... raaah ! ! voilà je commence à imaginer le pire ! Du calme Aika ! le monde est une palette de couleurs !.

    Il finit sa cigarette et j'entends une sonnerie. Il ne regarda pas qui s'était, il l'éteint juste. Cela fut le silence total ensuite. On ne peut entendre que les bruits lugubres du soir dans une forêt. C'est embarrassent. Je fis mine de regarder ma montre inexistante et d'être surprise.

    -Il est très tard ! on devrait rentrer, demain il y a cours.


    Je me lève et commence à marcher. Ce soir je ne dormirais pas. Je dois encore et toujours préparer le cours. Autant m'endormir dans la classe au moins je suis sur de ne pas être en retard. Je me retourne vers l'italien.

    -Tu viens ?

    [HRP:pardon c'est super court >_> mais je suis à cour d'inspi>_< ]

--------------
kit:
 


1 rose de Yue ♥️
1 rose d'Elena ♥️
1 rose d'Ezio ♥️
1 rose de Lulu ♥️

♥ Une fille pikachu ♥ Un mari élève ♥ une peluche exhibitionniste ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les étoiles dansent ce soir... [PV:Niccolò B. Macchiavelli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you ready ?  :: HORS RPG :: Archives :: RPs Abandonnés.-